10:55 TECHNIQUE

La charpente de Notre-Dame de Paris arrive par la voie des airs

Teaserbild-Quelle: Rebâtir Notre-Dame de Paris, DR

C’est un gigantesque puzzle aérien dans le ciel parisien. La nouvelle charpente de chêne massif de Notre-Dame prend place élément par élément, après un assemblage testé en atelier. La célèbre flèche de Viollet-Leduc retrouvera le faîte de la nef à la fin de cette année.

Notre Dame charpente 1

Crédit image: Rebâtir Notre-Dame de Paris, DR

Les Parisiens assistent régulièrement au ballet époustouflant de la pose des éléments de la nouvelle charpente.

Les essais en atelier ont été concluants. D’ici quelques semaines, la cathédrale Notre-Dame de Paris aura retrouvé sa charpente de chêne et sa célèbre flèche. Les éléments débités dans des scieries de toute la France – et celle de Vendlincourt (JU) - prennent petit à petit la voie des airs pour se percher à plus de 60 m de hauteur. Les Parisiens assistent à ce ballet d’une haute technicité.

Il reste encore une année avant la réouverture de l’édifice complétement restauré depuis l’incendie du 15 avril 2019. Cet automne, les travaux ont pris une envergure plus visible, avec la pose des nouveaux éléments de charpente, l’assemblage de la réplique à l’identique de la flèche de Viollet-Leduc et la pose de la couverture du chœur et du transept.

Les restaurateurs de la cathédrale ont voulu reconstruire à l’identique. Le chêne de la nouvelle charpente a donc passé par le compagnonnage, en provenant de toutes les forêts françaises. Même la scierie Corbat, seul acteur suisse de l’aventure., a fait venir ses troncs d’Alsace pour les débiter en une cinquantaine d’éléments. Une opération délicate, car les arbres provenaient souvenant de régions ravagées par la Seconde Guerre mondiale et étaient truffés de plomb et de déchets métalliques. Il a fallu choisir les meilleures grumes, les découper et les étiqueter selon un plan précis, les stocker durant de nombreux mois pour mieux les acheminer dans les ateliers de leur réassemblage. Après un premier exercice « à blanc », la charpente a rejoint sa cathédrale en chantier.

La célèbre flèche de Viollet-Leduc retrouvera le toit de Notre-Dame à la fin de cette année. Parallèlement, les travaux de restauration de l’intérieur de la nef se poursuivent. Sous son chœur restauré sont venues prendre place une centaine de fermes de la charpente en chêne massif, explique la ville de Paris dans un communiqué. Le nettoyage intérieur de l’édifice s’achève. Les travaux font appel à de multiples compétences et savoir-faire, dans la plus pure tradition des artisans médiévaux.

Notre Dame parvis

Crédit image: Studio Alma, pour le groupement BBS

Le nouveau parvis sera végétalisé pour offrir des îlots de fraîcheur en plein cœur de Paris.

L’an prochain, la Région Ile-de-France et la Ville de Paris réaménageront le parvis de la cathédrale. Il s’agira de le végétaliser pour concevoir les abords du monument comme une clairière. Les arbres plantés tout autour de la place offriront suffisamment d’ombre. Une fine lame d’eau ruissellera ponctuellement pour rafraîchir l’esplanade en cas de fortes chaleurs. Les paysagistes seront ainsi intégrés dans la reconstruction de l’édifice, pour moderniser ses espaces publics. Les jardins situés au sud seront de plus intégrés dans un grand parc des berges de la Seine.

 

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

Erbatec SA

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.