09:11 TECHNIQUE

La construction en bois pleure le professeur à l’EPFL Julius Natterer

Teaserbild-Quelle: EPFL, Jonas Tophoven

Pionnier de l’enseignement et de la recherche de la construction en bois, Julius Natterer est décédé à l’âge de 83 ans. Cet ingénieur civil allemand a enseigné pendant 26 ans à l’EPFL et conçu notamment la tour de Sauvabelin  à Lausanne.

Julius Natterer

Crédit image: EPFL, Jonas Tophoven

Julius Natterer a marqué le développement de l’EPFL par en bousculant les habitudes architecturales de la construction en bois.

A l’heure où la construction en bois a le vent en poupe, le décès de Julius Natterer résonne comme un coup de tonnerre. Cet ingénieur civil allemand a en effet dirigé la seule chaire d’Europe consacré au bois, pendant 26 ans à l’EPFL. Lausanne lui doit la tour de Sauvabelin.

Depuis son décès, les hommages pleuvent, notamment de la part des milieux du bois. Le professeur était en effet l’un des pionniers de la neutralité carbone dans la construction. Il continuait d’ailleurs d’être actif, en participant à de nombreux forums scientifiques.

Tour Sauvabelin

Crédit image: Shirley Pearley, CC BY-SA 4.0

La tour de Sauvabelin, à Lausanne, illustre les vertus du bois dans la construction en hauteur.

Son activité à l’EPFL a démarré en 1978. Il y a notamment lancé dans les années 1980 un cours post-grade en ingénierie. Durant son enseignement, il a largement contribué à l’essor de la construction en bois, des chalets du passé jusqu’aux bâtiments de plus de quatre niveaux ou construits jusqu’à une hauteur de 100 m. Julius Natterer était qualifié de précurseur, voire de « poil à gratter », en voulant constamment bousculer les habitudes architecturales par sa résistance à l’utilisation d’isolants ou de colles.

Bois massif et planches clouées
Son activité de chercheur lui a fait développer de nouvelles techniques d construction en bois massif et en planches clouées. Ce qui a rapproché le bois d’autres matériaux traditionnels comme le bois et le béton.

Julius Natterer est né en 1938. Il a obtenu un diplôme de génie civil à l’Université technique de Munich en 1965, fondant ensuite un bureau d’étude consacré au bois. Il y a développé de très grandes compétences dans la conception de toits géodésiques, utilisées notamment pour la construction du polydôme de l’EPFL en 1991 et pour l’Exposition de Hanovre en 2000. A l’EPFL, il a développé la première chaire de construction en bois en compagnie des professeurs Roland Schweitzer et Jean-Luc Sandoz.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.