15:04 TECHNIQUE

Les centrales hydrauliques fribourgeoises retrouvent leur production d’avant l’hiver

Teaserbild-Quelle: Groupe E

A la demande du Conseil fédéral, l’Etat de Fribourg et le Groupe E avaient examiné la possibilité d’augmenter la production des centrales hydroélectriques de Maigrauge et du barrage de Rossens. L’autorisation octroyée pour cet hiver a été révoquée.

L'annulation de l’augmentation temporaire de la production des ouvrages hydroélectriques Maigrauge-Oelberg et Rossens-Hauterive est entrée en vigueur.

Crédit image: Groupe E

L’activité des ouvrages hydroélectriques fribourgeois (ici Maigrauge-Oelberg) revient à la normale.

Le Conseil fédéral a tiré parti de la stabilisation de la crise énergétique. Il a ainsi abrogé l’autorisation octroyée au Groupe E pour augmenter la  production d’électricité des centrales hydroélectriques fribourgeoises de Maigrauge-Oelberg et Rossens-Hauterive, soit un mois plus tôt que prévu. Il a estimé que la situation en matière d’approvisionnement en électricité est moins tendue qu’au début de l’hiver dernier. Elle est aussi bénéfique pour l’environnement. Elle profite notamment aux espèces de poissons comme l’ombre et le nase, dont la période de migration vers les frayères s’étend habituellement de mars à avril.

Réduction du débit résiduel
L’installation hydroélectrique de Maigrauge-Oelberg, en Ville de Fribourg, a pu augmenter sa production depuis le 25 novembre 2022 en faisant passer le débit résiduel en aval du barrage de 4’000 l/s à 3’100 l/s. Dès le début de ce mois,  le débit résiduel en aval du barrage a atteint 4'000 l/s. De plus, la circulation piscicole au barrage de la Maigrauge, supprimée temporairement pour permettre la majorité du gain énergétique réalisé avec la réduction du débit résiduel, sera remise en fonction.

Un turbinage jamais utilisé
L’Etat avait également autorisé le Groupe E à augmenter le turbinage de la centrale du barrage de Rossens-Hauterive de 75 m3/s à 88 m³/s sous certaines conditions. Avec la décision du Conseil fédéral, cette autorisation est caduque. Il est à noter que le turbinage supplémentaire n’a pas été engagé, car les conditions hydrologiques (débit entrant > 75 m³/s et niveau du lac très élevé à une altitude de 676.50 m.s.m.) n’étaient pas réunies durant l’hiver.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

Doka Schweiz AG

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.