10:08 TECHNIQUE

Procédures simplifiées pour contrôler les chauffages bernois

Teaserbild-Quelle: Asurnipal, CC_BY-AS_4.0

Le gouvernement bernois entend reprendre la main dans le contrôle périodique des installations de chauffage. Tant le mazout que le gaz et le bois sont concernés. Et les propriétaires seront invités à prendre plus de responsabilités dans ces inspections.

Chauffage Berne 1

Crédit image: Asurnipal, CC_BY-AS_4.0

Contrôler périodiquement son chauffage est une obligation légale. Le gouvernement bernois entend assouplir les procédures.

Devant la multiplication des acteurs chargés du contrôle des installations de combustion, le canton de Berne réagit. Il soumet au Grand Conseil à la fois la simplification des procédures et la libéralisation de ces inspections périodiques. Avec pour intention de responsabiliser les propriétaires et de reprendre la main en déchargeant les communes de cette tâche.

Les intentions du gouvernement visent aussi à réduire les coûts de ces contrôles, souvent effectués à double. Elles répondent à une motion qui demandait de simplifier les modes d’exécution, tant pour le mazout, le gaz et le bois.

Un marché des services plus concentré
Les communes sont tenues de contrôler les installations de chauffage au gaz ou au mazout si leur puissance calorifique ne dépasse pas 1 MW. Selon le nouveau système, chaque propriétaire pourra choisir qui viendra contrôler son installation de chauffage. Il pourra aussi coordonner les mesures périodiques concernant la maintenance et la remise en conformité. Le gouvernement s’attend ainsi à une concentration du marché dans le secteur des services, pour des prix plus avantageux.

Le canton de Berne dénombre 131'000 installations de chauffage à contrôler périodiquement, dont 85'000 alimentées au mazout, 29'000 au gaz et 17'000 au bois. Les chauffages aux énergies fossiles doivent être inspectés tous les deux ans. Ceux au bois bénéficient d’une période sans contrôle doublée.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.