14:05 TECHNIQUE

Une nouvelle station de réception météo au sol inaugurée à Loèche

Teaserbild-Quelle: Matthijs van Heerikhuize / Unsplash

Pour obtenir des prévisions encore plus précises, l'agence européenne des satellites météorologiques prévoit le lancement de nouveaux engins dans l'espace cette année encore. Le site de mesures de Loèche (VS) s’associe au programme en ouvrant une nouvelle station de réception au sol.

Une nouvelle station au sol pour les données météorologiques a été inaugurée vendredi à Loèche par le conseiller fédéral Alain Berset.

Crédit image: Matthijs van Heerikhuize / Unsplash

La nouvelle station au sol transmettre ses données de l’espace à la centrale Eumetsat en Allemagne.

Grâce à trois antennes de 6,5 m de haut et aux standards technologiques les plus récents, la nouvelle installation de Loèche (VS) recevra toutes les minutes d'énormes quantités d'informations météorologiques et les transmettra à la centrale Eumetsat située à Darmstadt en Allemagne. L'agence européenne des satellites météo, dont la Suisse est l’un des membres fondateurs, pourra ainsi mieux surveiller le climat et l’environnement depuis l'espace.

Pour exploiter le potentiel des six satellites prévus, il faudra une infrastructure permettant de recevoir et de traiter les énormes quantités de données. Celles-ci seront dix fois plus importantes qu'aujourd'hui, a fait savoir MétéoSuisse. D’où l’ouverture de cette station.

Des appareils de haute qualité embarqués
Le premier des nouveaux satellites géostationnaires devrait être lancé dans l'espace à la fin de cette année Ils tourneront autour de la Terre à une altitude de 36'000 km. Quatre d'entre eux seront des satellites optiques, tandis que les deux autres enregistreront des profils d'humidité et de température. La résolution spatiale et temporelle des données de cette troisième génération de satellites sera plus fine que celle des anciens.

Les appareils de mesure embarqués amélioreront la qualité des prévisions météo, compris pour la Suisse. Par exemple, le mouvement et le développement des cellules orageuses pourront être suivis plus tôt. La formation des nappes de brouillard seront également plus précises. En outre, le rayonnement solaire pourra être mieux calculé, ce qui devrait aider à la planification des installations solaires.

Détecteur de foudre depuis l'espace
La foudre pourra être détectée depuis l'orbite, ce qui n'est pas possible à ce jour. Cela sera particulièrement utile dans les régions où l'on dispose actuellement de peu de données, par exemple dans certaines parties de l'Afrique ou au-dessus des océans. En outre, les incendies de forêt et le développement de la fumée seront détectés plus tôt, ce qui pourrait servir à prévenir les forces d'intervention.

Selon Eumetsat, le réseau des nouveaux satellites sera le système météorologique géostationnaire le plus complexe et le plus innovant jamais construit.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.