04:10 ARCHITECTURE

Entrez dans la Maison de verre de la célèbre architecte Odile Decq

Teaserbild-Quelle: Philippe Ruault

On ne présente plus la rockstar de l’architecture Odile Decq, touche-à-tout de talent, également urbaniste et designeuse à ses heures. La Française vient de signer une maison unique et translucide à Carantec, en Bretagne. Pour un client malvoyant, elle a imaginé une boîte géométrique remplie de lumière naturelle. Visite guidée en images.

Blanche et noire la Maison de verred'Odile Decq  est un parallélépipède opalescent, basculé.

Crédit image: Philippe Ruault

Blanche et noire la Maison de verre est un parallélépipède opalescent, basculé. Il est perforé par deux volumes longitudinaux de verre noir dans lesquels sont installées les fonctions utilitaires de la maison (salles de bains ; rangements, cuisine, etc.).

Cette maison à Carantec a été conçue pour un client souffrant d’une perte de vue progressive et irréversible qui le conduira à n’entrevoir que de vagues formes. A sa demande, la lumière se devait d’être parfaite, homogène et sans éblouissement.

Entièrement en verre, la maison est une boite de lumière naturelle. La translucidité intégrale des parois, façades et toit, crée à l’intérieur un phénomène singulier: une lumière homogène et identique en tout point, une impression de cocon, qui isole du reste du monde.

La Maison de verre d'Odile Decq distille une  lumière homogène.

Crédit image: Philippe Ruault

A l'intérieur, la lumière est homogène et identique en tout point, une impression de cocon, qui isole du reste du monde.

On entre dans la maison par un patio abrité qui protège des regards et du vent, on y perçoit encore le ciel. C’est un espace de transition entre extérieur et intérieur. De là, on accède à un espace de vie en double hauteur qui accueille un salon, une cuisine ouverte et une salle à manger. Deux chambres – dont une en double hauteur- complètent le rez-de-chaussée. A l’étage, accessible par un escalier intégralement en verre : une grande chambre et sa salle de bain.

La Maison de verre d'Odile Decq propose au rez-de-chaussée un salon, une cuisine ouverte et une salle à manger. Il est complété par deux chambres, dont une en double hauteur.

Crédit image: Philippe Ruault

Au rez-de-chaussée, l'espace de vie en double hauteur accueille un salon, une cuisine ouverte et une salle à manger. Il est complété par deux chambres, dont une en double hauteur.

Située dans un quartier de type pavillonnaire en entrée de ville de Carantec, la maison de verre est un objet insolite mais dont l’implantation tient compte des reculs réglementaires par rapport aux limites séparatives, tout en ménageant un espace de desserte et de stationnement d’appoint à proximité. Un soin particulier a été apporté à l’aménagement paysager du site, en harmonie avec les essences végétales trouvées sur place: les haies existantes ont été complétées; les stationnements à l’entrée ont été dissimulées par des haies; des arbres fruitiers ont été plantés.

Les panneaux de le Maison de verre d'Odile Decq donnent à l'édifice cet aspect blanc laiteux et translucideMaisonVerre04© Philippe Ruault.

Crédit image: Philippe Ruault

Les panneaux de verre dotent la maison de cet aspect blanc laiteux et translucide. Ils assurent aussi une parfaite protection solaire, ainsi qu’une limitation contre l'éblouissement.

Les parois sont construites en double panneaux de «double vitrage» isolant à diffusion de lumière (OKALUX K) entre lesquels passe la grille de structure métallique qui devient invisible. Cette matière de verre est parfaitement isolante et offre de nombreux avantages. La dalle textile inclue dans sa cavité permet un éclairage sans ombres, la lumière du jour pénétrant profondément dans les espaces.

Confort et intimité
Le résultat est une atmosphère lumineuse confortable et homogène permettant d’offrir le plus grand confort dans l’appréhension des espaces intérieurs. Les apports de lumière naturelle sont maximisés tout en assurant une grande intimité. Seules quelques fenêtres basses transparentes permettent la vue proche sur le jardin.

La Maison de verre d'Odile Decq ne dispose que de Seules quelques fenêtres basses transparentes qui permettent la vue proche sur le jardin.

Crédit image: Philippe Ruault

Seules Seules quelques fenêtres basses transparentes permettent la vue proche sur le jardin.

Ces panneaux qui dotent la maison de cet aspect blanc laiteux et translucide assurent aussi une parfaite protection solaire et ainsi qu’une limitation contre l'éblouissement. Leur isolation thermique est excellente, participant ainsi à qualifier l’opération de haute qualité environnementale.

Les parois de a Maison de verre d'Odile Decq sont construites en double panneaux de « double vitrage » isolant à diffusion de lumière.

Crédit image: Philippe Ruault

Les parois sont construites en double panneaux de « double vitrage » isolant à diffusion de lumière (OKALUX K) entre lesquels passe la grille de structure métallique qui devient invisible

Un soin particulier a été apporté à l’éclairage artificiel. Il a été pensé afin de reprendre l’homogénéité de l’éclairage naturel. La démarche a été de réfléchir à la conception de l’éclairage depuis un point de vue interne, en prenant en compte la vie au sein de la maison et en s’efforçant de rendre l’espace agréable à vivre et pratique.Le principe choisi a été d’élaborer un éclairage rapporté qui se fixe au niveau de la structure de la toiture. Complété par une série de spots périphériques alignés tout le long de la façade.

La nuit tombée, la maison s’éclaire en émettant, telle une lanterne, une lumière douce et diffuse.

 

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

Solu’Tubes SA

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.