08:50 ARCHITECTURE

La nouvelle cabane du Trient assure son autonomie énergétique en étant rénovée

Teaserbild-Quelle: Savioz Fabrizzi Architectes

Le solaire débarque en force au-dessus de Champex-Lac (VS) avec la rénovation de la cabane du Trient. Le chantier se termine. La toiture de l’ancien bâtiment en maçonnerie construit en 1934 et de son annexe cubique se dote ainsi d’installations propres à assurer l'autonomie énergétique du complexe.

Cabane Trient 3

Crédit image: Savioz Fabrizzi Architectes

La cabane du Trient conservera autant que possible son aspect d’origine, tout en étant mieux sécurisée contre les incendies et les intempéries.

Petit à petit, les cabanes de montagne s’autorisent de nouvelles audaces architecturales. La section des Diablerets du Club alpin suisse (CAS) prend le parti de l’innovation en transformant son refuge du Trient, sur le territoire communal de la commune valaisanne éponyme. Les travaux se terminent juste pour l’ouverture de la saison estivale en proposant une amélioration accrue du confort d’hébergement.

Mener un tel chantier n’est pas une sinécure. La cabane se situe à plus de 3000 m d’altitude. Toutefois, cela n’interdit pas d’y reconstruire selon les tendances les plus contemporaines. Le projet de la section des Diablerets du CAS annonce mener une rénovation respectueuse à la fois du patrimoine – la cabane actuelle a été construite en maçonnerie en 1934 - et de l’environnement.

Toiture remplacée
La nouvelle cabane se dévoilera à la fin juin sous un nouvel aspect, principalement visible en toiture. L’ancienne couverture sera remplacée avec des plaquages métalliques recouverts de panneaux solaires. Les architectes ont conservé les poutres et chevrons d’origine, tout en les renforçant par une structure secondaire faite de caissons préfabriqués en bois. Il s’agit de retrouver l’esthétique d’origine.

cabane Trient 2

Crédit image: Savioz Fabrizzi Architectes

La toiture passera à l’ère du photovoltaïque pour assurer l’alimentation en électricité et en chauffage.

Construite en 2006, l’annexe cubique de la cabane voit aussi ses panneaux solaires remplacés. Les installations énergétiques mettent en autarcie l’ensemble du complexe, notamment en électricité et en chauffage.

Nouveau cheminement de fuite
La cabane sera dotée d’un poêle à bûches pour le séchage du matériel et des vêtements des randonneurs. En cas d’incendie, il sera aussi possible d’en sortir depuis le premier étage par une nouvelle ouverture en façade et un escalier en caillebotis. A l’intérieur, l’escalier principal menant aux dortoirs se présentera sous une forme élargie et inversée. L’entier du premier niveau et des combles sera refait, avec la pose de cloisons. La capacité d’hébergement sera ainsi réduite de 121 à 90 places. Les gardiens continueront en outre de disposer d’un appartement privé.

La section des Diablerets a mené son projet de rénovation avec l’appui de nombreux donateurs et de la commune d’Orsières. Le coût de cette rénovation a été budgeté à près de 3 millions de francs. Les travaux de finition exigent la fermeture des lieux en cette fin de printemps.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

Erbatec SA

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.