12:10 ARCHITECTURE

Le bâtiment de l’Etablissement vaudois d’assurance entre zones publiques et ultrasécurisées

Source de l'image teaser: Michel Glenn

L’emboîtement des poupées russes a largement inspiré la construction du nouveau siège de l’Etablissement cantonal vaudois d’assurance, à Lausanne (VD). Le nouveau bâtiment accueille les activités d’urgence et de secours, dans des zones parfois ultrasécurisées cohabitant avec des espaces accessibles au public.

Le concours organisé par l’Etablissement cantonal vaudois d’assurance (ECA) pour construire son nouveau siège à Lausanne, dans le quartier de la Blécherette a lancé un sacré défi à ses participants. Comment regrouper diverses fonctions, publiques et privatives, dans un seul bâtiment ? C’est finalement le bureau Architram qui y a répondu, avec un système analogue à l’emboîtage des poupées russes.

Le nouveau bâtiment inauguré cette semaine présente donc une succession de sept étages, dont trois enterrés. Les deux premiers sous-sols sont réservés au stationnement des véhicules. Les cinq autres niveaux sont organisés autour d’un patio central arborisé, qui agit comme puits de lumière et comme respiration pour chacun des locaux qui l’entourent.

Accès différenciés
Comme le bâtiment n’est accessible qu’en partie à ses visiteurs, les architectes ont conçu une zone publique sur un seul niveau. Celle-ci comporte un restaurant, un tea-room, divers espaces de rencontres et des salles de conférences. Depuis là, les personnes extérieures au bâitment peuvent observer l’activité des centrales de secours d’urgence, ambulance, médecin de garde et service du feu, au travers de cloisons vitrées. Les derniers niveaux sont consacrés aux bureaux de l’ECA. Les façades du bâtiment sont largement vitrées. Il est localisé de manière à mettre en valeur son voisinage arborisé.

La concentration de toutes les activités dans ce bâtitmnt est une première en Suisse. Elle est le résultat d’une équation architecturale complexe, par la juxtaposition de zones privées ultrasécurisées pour la plupart et d’espaces publics. Quoi de mieux que se reposer sur les poupées russes pour la résoudre ?

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.