15:07 ARCHITECTURE

Le Rosey rappelle l’architecte Bernard Tschumi pour un second dôme plus vert

Teaserbild-Quelle: Bernard Tschumi Architectes

L’institut international Le Rosey, à Rolle (VD), va construire un second dôme pour y abriter ses filières de formation scientifique et entrepreneuriale. Ce sera une nouvelle fois l’architecte Bernard Tschumi qui se chargera de donner au bâtiment un aspect similaire au premier, quoi que plus végétalisé…

La « Soucoupe » du prestigieux institut Le Rosey, à Rolle (VD) a bouleversé le paysage viticole de la Côte vaudoise depuis 2014, mais son architecte Bernard Tschumi ne s’arrête pas en si bon chemin. Il a imaginé un second bâtiment selon le même concept architectural pour abriter un centre pour les sciences et l’entrepreneuriat. Les travaux vont pouvoir démarrer dès l’automne prochain pour s’achever deux ans et demi plus tard.

Selon 24 Heures, le directeur de l’institut, qui accueille en internat des étudiants âgés de 8 à 18 ans pour une formation générale donnant accès au baccalauréat international, souhaitait depuis longtemps donner un nouveau souffle à l’enseignement des sciences. Il a donc mandaté Bernard Tschumi pour la construction d’un nouveau bâtiment, à l’architecture un peu moins tapageuse que le premier, mais qui reprend les mêmes lignes.

Le Carnal Hall, première réalisation du prestigieux architecte sur le campus du Rosey, abrite une salle de spectacles de 900 places. Il consiste en un dôme circulaire en métal, qui surgit du paysage environnant pour proposer une lecture moderne du campus tout entier, et de ses anciens bâtiments en particulier.

Deux laboratoires centraux
Son futur « petit frère » reprendra cette idée. Le projet comprendra deux laboratoires centraux autour  desquels s’articuleront les salles de cours de l’institut. Le rez-de-chaussée abritera les salles modulables dédiées à l’entrepreneuriat. Le Rosey y développera une nouvelle filière de formation consacrée à la créativité entrepreneuriale. Il rendra ses locaux accessibles au grand public, notamment pour des conférences et des expositions.

Le directeur du Rosey ne voit aucune concurrence entre le Carnal Hall et son nouveau projet. Bien au contraire, les deux réalisations se répondront. C’est pour cette raison que le nouveau bâtiment se fera plus discret que le premier, notamment par la végétalisation de son enveloppe. 

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.