08:09 ARCHITECTURE

Le Valais construit pour regrouper ses services de secours d’urgence

Teaserbild-Quelle: Urbistondo et Martinez Lausanne

Le Valais démarre la construction d’une nouvelle centrale d’urgence à Sierre avec la conviction que l’engagement de ses services de secours doit reposer sur leur coordination. Le nouveau bâtiment abritera aussi un le deuxième centre de calcul du canton.

Centrale Sierre 1

Crédit image: Urbistondo et Martinez Lausanne

Le bâtiment comportera deux étages de bureaux reposant sur un socle massif.

Le canton du Valais mettra tous ses services d’intervention d’urgence – 112, 117 et 144 - sous le même toit à Sierre. Le chantier de construction d’un bâtiment multifonctions vient de débuter pour offrir des locaux propices à la conduite et à la gestion de crises, ainsi qu’un deuxième centre de calcul informatique pour l’Etat.

Centrale Sierre 2

Crédit image: Etat du Valais, Raphaël Fiorina

Première pierre posée pour un chantier qui durera jusqu’à fin 2024.

Lutte contre le feu et police se regroupent pour davantage d’efficacité un peu partout. Au Valais plus qu’ailleurs, puisque le canton est fortement exposé aux dangers naturels, comme inondations ou séismes. L’accident qui avait coûté la vie il y a dix ans à de nombreux enfants belges dans le tunnel autoroutier de Sierre a notamment testé la coordination entre services de secours. L’expérience a montré que les interventions conjointes pouvaient mieux être conduites à partir d’une seule centrale d’engagement.

Volume vitré recouvert de photovoltaïque
Le nouveau centre se composera d’un volume rectangulaire vitré, sur deux niveaux de bureaux. Ce dernier reposera sur un socle massif abritant les véhicules d’intervention. La toiture sera réservée à la technique, tout en étant recouverte de panneaux photovoltaïques. Le refroidissement des locaux utilisera l’eau du Rhône via un échangeur. Cela permettra d’en diminuer la consommation d’énergie. Enfin, le bâtiment aura recours à un système de protection sismique par matériaux élastomère, ce qui lui permettra d’absorber les chocs et les vibrations d’un tremblement de terre important.

La construction abritera également le deuxième centre valaisan de calcul, pour décharger celui de Sion. Le chantier  durera jusqu’à fin 2024, phase de tests des équipements comprises. Le coût du projet est estimé à 65 millions de francs.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.