14:12 ARCHITECTURE

Les toits des tours de la ville de Zürich doivent être accessibles au public

Teaserbild-Quelle: Roger Schüeber, (CC BY 2.0)

Selon de nouvelles directives, les immeubles de plus de 60 m de hauteur en ville de Zürich doivent offrir un accès public à leur toit. Le règlement communal d’urbanisme entend ainsi promouvoir la qualité de la construction de tours sur son territoire.

La Prime Tower de Zürich atteint le record de la plus haute tour de la ville avec ses 126 m. Elle sera concernées par les nouvelles directives.

Crédit image: Roger Schüeber, (CC BY 2.0)

Avec ses 126 m de hauteur, la Prime Tower de Zürich est la plus haute de la ville.

Les directives de la ville de Zürich concernant les immeubles de grande hauteur méritaient d’être révisées plus de vingt ans après être entrées en force. Le Conseil municipal s’est donc prêté à cet exercice sur la base d’une planification test.  Ces nouvelles dispositions seront mises à l'enquête publique jusqu'au 26 février.  

«Les immeubles de grande hauteur font partie de notre ville depuis de nombreuses années, de la Haus zur Palme à la Prime Tower, indiquent les autorités zurichoises. Avec les nouvelles directives, nous garantissons que nos gratte-ciel continueront à se distinguer par leur qualité élevée». 

Le silo à grains de Swissmill est actuellement la deuxième tour la plus haute de Zurich. Et ce, après avoir été surélevé à 118 m à partir de 2013. Le projet a été réalisé par le bureau Haas Partner. A l'origine, la tour ne mesurait que 40 m de haut. Aujou

Crédit image: Paebi, travail personnel, CC BY-SA 4.0

Le silo à grains de Swissmill est actuellement la deuxième tour la plus haute de Zurich. Et cela après avoir été surélevé à 118 m à partir de 2013.

Les  nouvelles directives apportent des améliorations sur trois points en particulier: Premièrement, les zones qui se prêtent à la construction d'immeubles de grande hauteur sont mieux délimitées, Ensuite, la ville a créé des critères de qualité encore plus contraignants. Enfin, les processus participatifs dans la planification de nouveaux immeubles sont renforcés.  Ce qui vaut particulièrement pour les projets de tours de plus de 60 m.

Emprise au sol adaptée par quartier
En ce qui concerne l’emprise au sol de ces bâtiments, les autorités n'ont pas apporté de changement.  Ainsi, la zone de 40 m déjà existante dans les quartiers en bordure d'îlot des arrondissements 3, 4 et 5 est réduite en surface. En revanche, certains quartiers du nord de la ville sont désormais inclus. Par ailleurs, la zone dans laquelle il est possible de construire jusqu'à 80 m de haut est réduite au profit d'une nouvelle zone de 60 m.

Les immeubles de plus de 80 m sont en principe autorisés au nord du Gleisfeld à Zurich-Ouest et Altstetten, comme le prévoit la réglementation actuelle. Il faut établir un plan d’aménagement pour cela.

La Hardau 1 est l'une des quatre tours du lotissement Hardau de Max P. Kollbrunner et reste à ce jour la troisième tour la plus haute de Zurich. Les quatre immeubles d'habitation ont été construits pendant le boom des tours en 1975. Ils devaient atténuer

Crédit image: Source : ETH-Bibliothek Zürich, Bildarchiv / Photographe : Comet Photo AG (Zürich) / Com_FC24-8000-0672 / CC BY-SA 4.0

La Hardau 1, l'une des quatre tours du lotissement Hardau de Max P. Kollbrunner, reste à ce jour au troisième rang.

Parmi les exigences qualitatives accrues pour les immeubles de grande hauteur figure entre autres la création de rez-de-chaussée à usage public, dont la hauteur libre doit être d'au moins 4,5 m. De plus, l'espace extérieur doit être accessible et favoriser la biodiversité grâce à une végétation variée.

Les immeubles de grande hauteur doivent s’approvisionner en électricité d’origine renouvelable et produire eux-mêmes une partie de l'énergie dont ils ont besoin. La valeur minimale à atteindre est de 10 W/m² de surface de référence énergétique. En outre les bâtiments de grande hauteur doivent être construits à des endroits bien desservis par les transports publics. Le nombre de leurs places de parking disponibles est aussi réglementé.

Toit et espaces libres
Il est en outre exigé des immeubles de plus de 40 m que leurs espaces libres soient accessibles au public. Soit en toiture ou pour les derniers étages. En outre, le rez-de-chaussée de ces immeubles doit être réservé à des activités commerciales ou à des activités destinées au public. Dans les immeubles de plus de 60 m, le rez-de-chaussée doit en revanche toujours être utilisé à des fins d'accueil.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.