16:02 CHANTIER DU MOIS

Lever de rideau à Beaulieu sur le théâtre des artistes et des sportifs

Auteurs: Jean-A Luque
Teaserbild-Quelle: RDR architecte

Il est loin le temps de l’inauguration fastueuse, le 19 novembre 1954, du plus grand théâtre de Suisse. Tombée en désuétude, l’antre mythique de Beaulieu n’est plus aujourd’hui qu’une coque vide ceinte d’une couronne de colonnes nues. Mais le chantier de sa renaissance avance à toute allure. D’ici 18 mois, les Lausannois pourront découvrir la nouvelle salle de spectacle, mais aussi un grand restaurant avec terrasse et surtout le nouveau siège du Tribunal arbitral du sport (TAS).

Beaulieu 3

Quelle: Jean-A. Luque

Avec ses imposantes colonnes nues, tel un exosquelette de béton, l’édifice se donne des airs de Parthénon. Les travaux sont menés tambour battant. La déconstruction a débuté mi-juillet et s’est achevée fin 2019.

Cet hiver, l’esplanade de Beaulieu à Lausanne s'offre des visions d’Acropole. Dominant la ville, les imposantes colonnes nues de son aile sud se donnent des airs de Parthénon. Néoclassique, l’exosquelette de béton abrite en  son cœur les restes d’un temple des spectacles: le Théâtre de Beaulieu, le plus grand de Suisse.

Ouvriers, grues et machines s’activent dans l’enceinte éventrée. Ils ont encore quelque 18 mois pour offrir une nouvelle vie à cet espace gigantesque aux volumes impressionnants. Car le Théâtre de Beaulieu et les surfaces qui l’entourent vont subir bien plus qu’une rénovation. Il s’agit ni plus ni moins d’une renaissance.

La salle de spectacle, inaugurée en 1954, va être entièrement réhabilitée, plus moderne et performante, plus accueillante, plus confortable. Mais ce n’est de loin pas tout. A ses côtés, le grand restaurant va être entièrement redessiné. Il proposera 100 à 130 couverts avec une terrasse en  extérieur et des baies vitrées généreuses sur toute la hauteur.

A l’arrière prendra place une salle de banquets capable de recevoir environ 600 convives. Bien sûr, la zone cuisine a dû être repensée et sera scindée en deux espaces d’une part une cuisine pour le restaurant d’autre part des zones de régénération pour les traiteurs que les sociétés louant des espaces peuvent engager directement. A cette refonte, il faut encore ajouter un autre projet d’envergure adossé au théâtre le futur siège du Tribunal arbitral du sport (TAS). L’institution a fait l’acquisition des étages supérieurs qui dominent l’Avenue des Bergières. Au total : 6100 m2 de surfaces sur deux niveaux plus un attique, sans oublier au premier sous-sol un parking privé de 36 places.

Cet article n'est disponible en intégralité que pour les abonnés.

Connectez-vous maintenant!

Vous n'êtes pas encore abonné? Aperçu des abonnements.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.