12:11 DIVERS

Etats-Unis: la maison en bois massif la plus imposante au monde n’a pas résisté au feu

Teaserbild-Quelle: Domaine public

Dans la ville de Portland, dans l'État américain de l'Oregon, se trouvait l'un des plus imposants bâtiments de foresterie au monde, construit à l'aide de 54 troncs d'arbres géants. Construit dans le cadre d'une exposition universelle, le Forestry Building a été ravagé par un incendie en 1964.


Les dimensions du bâtiment en bois étaient gigantesques: 63 m de long, 31 m de large et 22 m de haut.

Crédit image: Domaine public

Les dimensions du bâtiment en bois étaient gigantesques: 63 m de long, 31 m de large et 22 m de haut. Il s'agit d'une performance pour l'époque.

La ville de Portland, dans l’Etat américain de l’Oregon, tirait sa prospérité économique de sa situation de terminus de trois lignes ferroviaires transcontinentales et de l’industrie du bois.  Pour relancer l'économie mise à mal par la Grande Dépression, certains des hommes d'affaires les plus riches et les plus puissants de la ville décidèrent en 1900 d'organiser une immense foire internationale. Cinq ans plus tard, cela devint une réalité avec la « Lewis and Clark Centennial and American Pacific Exposition and Oriental Fair » à Portland. Telle une exposition universelle regroupant plus de 21 pays, 1,6 millions de visiteurs y ont participé.

Une photo de 1904 donne un aperçu des techniques de construction du Forestry Building.

Crédit image: City of Portland

Une photo de 1904 donne un aperçu des techniques de construction du Forestry Building.

Parmi les dizaines de bâtiments construits sur le site de l’exposition, le Forestry Building, une maison en rondins fièrement décrite par les exposants comme la plus grande du monde, constituait une exception en termes de style architectural. Plus de 54 troncs non travaillés, avec leur écorce et dans toute leur longueur, ont été utilisés pour cette construction qui a coûté environ 30'000 dollars de l’époque. La plupart de ces énormes troncs provenaient d'un vieux peuplement d'arbres du comté de Columbia, dans l'Oregon.

Pour l'époque, une  construction en bois, d'une longueur de 63 m, d'une largeur de 31 m et d'une hauteur de 22 m était énorme. Certains des troncs possédaient un diamètre d'environ 1,8 m. L'intérieur comportait des colonnades ainsi qu'un couloir central à deux étages en forme de croix, également soutenu par des troncs. Le bâtiment abritait diverses expositions sur les produits forestiers locaux, la faune sauvage et des photographies indiennes.

Photo de 1905: à l'intérieur du bâtiment, des produits forestiers, des animaux sauvages et des photographies indiennes étaient exposés.

Crédit image: Library of Congress

Photo de 1905: à l'intérieur du bâtiment, des produits forestiers, des animaux sauvages et des photographies indiennes étaient exposés.

Deux femmes sont assises sur l'un des balcons à l'intérieur du bâtiment. La photo historique montre de manière impressionnante à quel point les poutres de soutien étaient massives dans le bâtiment.

Crédit image: Portland Archives

Deux femmes sont assises sur l'un des balcons à l'intérieur du bâtiment. La photo historique montre de manière impressionnante à quel point les poutres de soutien étaient massives dans le bâtiment.

Une fois l'exposition terminée, la ville a acheté l'imposant bâtiment en bois. Au cours des années suivantes, il a été fortement endommagé en raison d'un manque d'entretien et a même fini par tomber en ruine. Dans les années 1940, il a été question de démolir le bâtiment, car il était devenu entre-temps un risque pour la sécurité et devait être fermé au public. Les balcons avaient été construits avec des troncs d'arbres entiers qui s'étaient déformés au fil du temps, devenant ainsi dangereusement instables. De plus, le Forestry Building était devenu une véritable salle de fête pour les organismes qui détruisent le bois: Les scolytes et les termites faisaient table rase.

Le coup de grâce pour le Forestry Building: lors de l'incendie de 1964, le bâtiment a été réduit en cendres jusqu'aux fondations.

Crédit image: Portland Fire Departement

Le coup de grâce pour le Forestry Building: lors de l'incendie de 1964, le bâtiment a été réduit en cendres jusqu'aux fondations.

L'État de l'Oregon, qui devint par la suite propriétaire du bâtiment refusa toutefois de payer les réparations de la structure. À la fin des années 1940 un incendie se déclara, déclenché par des étincelles provenant du four d'un concierge. Le feu a ensuite creusé un trou de 4,5 m de diamètre dans le toit. Ce n'est que dans les années 1950 que la Chambre locale du commerce a finalement réuni suffisamment d'argent pour commencer à réparer la structure vétuste.

Malheureusement, même ainsi, le Forestry Building n'était plus sous une bonne étoile: le 17 août 1964, un immense incendie s'est déclaré en raison d'une ligne électrique défectueuse, ce qui a finalement signifié la mort de l'édifice. Il a été réduit en cendres jusqu'aux fondations. Le feu aurait illuminé le ciel sur des km et des cendres seraient tombées sur le sol comme des flocons de neige dans un rayon d'un mile autour du bâtiment.
Après l'incendie, un groupe de citoyens ainsi que des dirigeants de l'industrie du bois ont créé le Western Forestry Institute (aujourd'hui World Forestry Center) afin de combler le vide ainsi créé. Un nouveau bâtiment forestier plus résistant au feu a ensuite été construit dans le Washington Park de Portland, sous la plume de l'architecte John Storrs, originaire de l'Oregon. (Pascale Boschung)

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.