14:03 DIVERS

La région bâloise reconvertit ses gravières en espaces paysagers

Teaserbild-Quelle: IBA Basel

Pour réunir Suisse et France dans la région bâloise, rien de tel qu’un parc paysager. Une initiative privée veut ainsi reconvertir un espace voué à l’extraction de gravier en zone de détente et de loisirs en pleine nature. Le futur Parc des carrières réunira Bâle-Ville, Allschwil, Hégenheim et Saint-Louis autour de la préservation de la biodiversité.

Parc Carrières Bâle 2

Quelle: IBA Basel

Initiée il y a 15 ans par un privé, la reconversion du site démarre cette année.

Depuis la constitution de la région transfrontalière bâloise, les frontières entre la Suisse, l’Allemagne et la France s’efforcent de se débarrasser de leur image de barrière infranchissable. Pour cela, le Parc des carrières, situé entre Bâle-Ville, Allschwil, du côté suisse, ainsi qu’entre Saint-Louis et Hégenheim, du côté français, tente de jouer un rôle fédérateur. Cela débouche sur le projet d’en faire un espace paysager entre des zones fortement construites.

Le terrain est encore partiellement occupé par l’extraction de gravier, ressource de la plaine rhénane. La gravière qui s’y trouve pourra être progressivement reconvertie en espace de rencontre et de loisirs. Les casiers d’extraction pourront être comblés avec des déblais propres, sans pour autant interrompre la poursuite de l’activité industrielle sur le site.

Au cœur d’une vaste plaine agricole de 300 ha à deux pas de l’aéroport bâlois, l’aménagement de ce nouveau Parc des Carrières ouvrira une porte verte sur l’Alsace. Le paysage réhabilité sera agrémenté de nombreux sentiers de promenade qui se riront de la barrière imposée par la frontière entre les deux pays. Les premiers aménagements ont déjà démarré en février dernier.

Corridors écologiques et sentiers
Dès le mois de mai, trois corridors écologiques seront aménagés du côté suisse, entre Bâle et Allschwil. Ils permettront en particulier le passage de la petite faune. A ces corridors s’ajouteront des sentiers qui permettront aux piétons et aux cyclistes d’accédera une vaste aire de jeux et de loisirs.

Le projet entend ne pas s’arrêter là. De 2022 à 2028, le terrain se transformera progressivement en espace naturel continu, favorable à la préservation de la biodiversité. Le financement de la création de ce parc transfrontalier fait l’objet d’un partenariat public-privé. Il sera ensuite développé avec l’exploitant des carrières. Le but ultime de ce projet, initié depuis 2006, est de créer un espace entre les deux pays propice au développement naturel, dans une zone de périphérie urbaine.


Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.