09:06 DIVERS

Le château de Grandson ajoute une tour à l’histoire séculaire de ses remparts

Source de l'image teaser: Archéotec

Le château de Grandson (VD) a compté six tours dans son histoire, au lieu des cinq actuellement visibles. Cela corrige l’asymétrie des remparts de ce monument, l’un des plus vastes de Suisse. Sa restauration, qui dure depuis dix ans, va lui redonner son lustre culturel et patrimonial.

Plus d’une décennie après leur engagement, la rénovation du château de Grandson (VD) réserve encore son lot de surprises archéologiques. L’Etat de Vaud a ainsi mis au jour les fondations d’une sixième tour au cnetre de la façade nord du monument. Ainsi la structure asymétrique du château n’était pas celle de son origine.

Il a fallu la réfection des terrasses du château pour mettre au jour les fondations de cette sixième tour. Les archéologues se perdent en conjectures à son propos, révèle 24Heures. Elle se serait effondrée dès sa construction au XIVe siècle, pour une raison inconnue. Une destruction volontaire n’est pas exclue.

Quoi qu’il soit, le propriétaire privé du château veut pouvoir intégrer cet élément au processus de rénovation et de renouveau muséal. L’objectif est d’offrir une nouvelle vie culturelle et patrimoniale entière à l’horizon 2026, à l’occasion du 550ᵉ anniversaire de la bataille de Grandson, qui a vu le corps militaire des cantons suisses infligé une défaite cuisante aux troupes du duc de Bourgogne Charles le Téméraire.

Faiblesse structurelle
Les travaux de restauration sont partis d’une faiblesse structurelle du bâtiment et d’un certain manque d’entretien. Outre la réfection des courtines et des combles, le projet introduira un nouveau circuit de visites accessibles à tous, personnes à mobilité réduite comprises. Un ascenseur a été posé dans ce but.

Le château actuel a été construit au XIIIᵉ siècle par Othon de Grandson, son plus célèbre seigneur. Il s’agissait déjà de l’agrandissement d’une forteresse plus ancienne. Ce qui explique sa forme rectangulaire. Puissamment fortifiées, l’enceinte de 40 m de haut protège 3000 m² de surface, dont le tiers est dévolu aux espaces d’expositions. Un parc de 2 ha entoure le château. Le coût de ces rénovations, menées alors que le bâtiment reste ouvert au public, dépasse 30 millions de francs. Dès 2019, le propriétaire, la Fondation Kunst, Kultur und Geschichte (SKKG) s’applique à lui redonner son lustre culturel. En se basant sur la richesse de ses collections historiques et culturelles.

Une bâtisse aux soins intensifs dès 2013

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.