16:01 DIVERS

Vivre avec la pandémie demande des appartements plus grands

Teaserbild-Quelle: Spacejoy, Unsplash

Une forte recrudescence de la demande de grands logements depuis la crise sanitaire est constatée en Suisse. La Commission fédérale du logement(CFL) s’est penchée sur la question durant le second semestre de 2021.

Les besoins en matière de logement ont évolué : Les personnes travaillant sur écran ont besoin d'un endroit calme pour travailler à domicile.

Crédit image: Spacejoy, Unsplash

Les besoins en matière de logement ont évolué : Les personnes travaillant sur écran ont besoin d'un endroit calme pour travailler à domicile.

Depuis près de deux ans, la pandémie de COVID-19 affecte la vie sociale et économique en Suisse. Elle a aussi des effets sur l'habitat et le marché du logement, ce qui a poussé la Commission fédérale du logement (CFL) à analyser la situation.

Selon un communiqué de cette commission, il apparaît clairement que la question du logement a gagné en importance durant la pandémie. Les nombreuses exigences auxquelles doit satisfaire un logement (dans la perspective du télétravail) ont conduit de nombreuses personnes à rechercher un habitat plus spacieux. Les recherches de logements sur les portails immobiliers se sont nettement focalisées sur les grands appartements, souvent en dehors des centres, sans que cela n'entraîne pour autant de baisse sensible de la demande de logements dans les zones urbaines.

Il n'y a pas que l'indice des loyers de l'Office fédéral de la statistique qui continue à afficher une tendance à la hausse. La pression sur le niveau des prix s'est accentuée avec la demande persistante et croissante de logements en propriété. Rien ne semble pouvoir stopper le désir de devenir propriétaire, et la croissance des prix qui en résulte est sans doute l'une des conséquences les plus évidentes de la pandémie.

La CFL ne peut pas encore juger si ces phénomènes ont un caractère durable ou seulement temporaire. Par ailleurs, elle souligne que certaines tendances ne sont probablement pas la conséquence directe de la pandémie, mais que celle-ci n'a fait que les renforcer

Pour la CFL, il convient de noter, et c'est étonnant, que l'activité de construction n'a pas pâti de la pandémie. L'offre, surtout en matière de logements locatifs, reste élevée en de nombreux endroits. Toutefois, si les difficultés de livraison actuelles persistent, le manque de matériaux de construction pourrait poser des problèmes.

 

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.