16:07 ECONOMIE

Les prix des appartements en propriété battent tous les records sur l'arc lémanique

Teaserbild-Quelle: Christophe95, CC_BY-SA_4.0

Les prix des logements en propriété ont grimpé en Suisse en dépit de la forte hausse des taux d’intérêt. Ceux de la région lémanique sont presque au même niveau qu’à Zurich. Le nombre de ventes de biens immobiliers a lui aussi diminué et Berne demeure la région la moins chère pour ceux qui veulent acheter une maison individuelle.

Prix logements en propriété suisse

Crédit image: Christophe95, CC_BY-SA_4.0

Les prix des logements en propriété de la région lémanique n’ont rien à envier à ceux pratiqués sur la Riviera zurichoise.

Malgré la plus forte hausse de taux d’intérêt en 30 ans, les prix de l’immobilier résidentiel se sont à nouveau envolés en 2022. Les prix des maisons individuelles ont progressé en moyenne de 4 % l’année dernière, soit largement en deçà du niveau de 9 % établi au cours de l’année précédente. Bien que les prix des appartements en copropriété aient augmenté de 5,7 % sur la même période, la progression est moins prononcée qu’en 2021 (+8,3 %).

Un examen plus approfondi des quatre régions de Suisse qui enregistrent le plus de transactions (achats et ventes de maisons individuelles et d’appartements en copropriété), c’est-à-dire Zurich, la Suisse du Nord-Ouest, Berne et l’arc lémanique, révèle une autre réalité: corrigés par l’inflation, les prix des maisons individuelles et des appartements en copropriété n’augmentent en effet que dans la moitié des régions.

Baisses de ventes de logements privés
L’analyse repose sur les prix de vente effectifs du Swiss Real Estate Data Pool (SRED). Celui-ci inclut les logements privés financés par Credit Suisse, UBS et la Banque cantonale de Zurich et couvre environ 40 % de toutes les transactions réalisées en Suisse. Près de 7'200 ventes de logements privés ont été enregistrées dans les régions analysées en 2022. Tout comme en 2021, il s’agit là d’une baisse d’environ 10% par rapport à l’année précédente qui, contrairement à cette même année, a surtout touché les appartements en copropriété.

Pic atteint
Il semblerait toutefois que les prix des logements en propriété aient lentement atteint leur pic. Indépendamment du fait que de nombreuses personnes ne peuvent tout simplement plus se permettre d’acheter un logement aux prix actuels, le télétravail a conduit certains acheteurs potentiels à réévaluer à la baisse leurs besoins en matière de travail à domicile. Ces deux facteurs ont freiné la hausse des prix l’année dernière. Cependant les biens immobiliers disponibles à l’achat restent très prisés, surtout dans des endroits tels que Genève et Zurich.

L’arc lémanique 70% plus cher que Berne
En 2022, les prix des maisons individuelles ont augmenté le plus dans la région de Zurich (+9,3 %). Une maison individuelle moyenne y coûtait 1,53 millions de francs. La région de Zurich rattrape ainsi de plus en plus l’arc lémanique, qui reste la région la plus chère. L’écart par rapport au prix moyen d’une maison individuelle moyenne dans la région a perdu 80’000 francs soit 28 %, par rapport à l’année précédente. Dans l’arc lémanique, un bien immobilier moyen coûtait 1,74 millions de francs en 2022, soit 3 % de plus qu’en 2021. La croissance affectant les appartements en copropriété dans la région de Zurich a été modeste (+3,7 %) en 2022, surtout par rapport à celle concernant les maisons individuelles. Avec une moyenne de 1,12 millions, les biens de cette région restent toutefois les plus chers parmi les quatre régions examinées.

Nyon et Vésenaz font flamber les prix
Sur les cinq communes dans lesquelles les prix moyens des maisons individuelles sont les plus élevés, trois appartiennent à la région zurichoise. Uetikon am See domine avec ses quatre millions Kilchberg (3,68 millions) et  Meilen (3,41 millions). Deux communes de l’arc lémanique, Vésenaz (3,06 millions) et Nyon (2,98 millions) les talonnent.

Il suffit de parcourir à peine 35 km à vol d’oiseau pour pouvoir acheter six maisons individuelles au lieu d’une pour le même prix. Dans l’ensemble, une augmentation moyenne de 5,7% a été observée pour les appartements en copropriété et de 4% pour les maisons individuelles.

Un marché imprévisible
La robustesse de la hausse des prix des logements a surpris le directeur du Swiss Real Estate Institut «Après neuf années de taux d’intérêt négatifs, le revirement des taux est survenu brutalement l’an dernier avec plusieurs hausses des taux directeurs atteignant au total 1,75 point. C’est la première fois depuis plus de 30 ans que la BNS a relevé son taux de manière aussi significative en un an. Je suis cependant étonné par la robustesse de la hausse des prix sur le marché du logement en propriété: dans trois des huit segments examinés, l’augmentation des prix a même été nettement plus forte que l’année précédente, malgré ce vent contraire», déclare-t-il pour résumer les conclusions de la Home Market Price Analysis 2022.

 

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

HK Services et Techniques SA

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.