15:10 ECONOMIE

Saint-Aubin, Romont et Marly choisis pour le développement industriel fribourgeois

Teaserbild-Quelle: AgriCo / Etat de Fribourg

Trois zones, à Saint-Aubin, Romont et Marly, rythmeront le développement économique fribourgeois. Le canton veut y encourager la création d’emplois par la venue de nouvelles entreprises, tout en appliquant lames principes du développement durable.

Le canton de Fribourg veut poursuivre sa dynamique de création d’emplois en ciblant trois zones, à Saint-Aubin, Romont et Marly. Il a donc chargé son Etablissement cantonal de promotion foncière (ECPF) de développer ces trois nouveaux sites, qui font déjà état d’une belle dynamique. Le Conseil d’Etat souhaite que la création de nouveaux emplois par l’implantation de nouvelles sociétés soit envisagée dans une perspective durable, en combinant nature, économie et société.

100& renouvelable
Le gouvernement fribourgeois cible ainsi plusieurs priorités en matière de construction et l’aménagement de zones d’activité économique. Parmi elles, l’objectif du plein recours aux énergies renouvelables st essentiel, affirme-t-il dans un communiqué. Chaque site doit aussi pouvoir créer des échanges entre les entreprises qui s’y implanteront.

A Saint-Aubin, la première zone retenue a déjà vu son développement bien gagné avec le projet de campus de recherche agronomique AgriCo. Après l’inauguration d’un premier bâtiment administratif, le site prévoit encore la venue d’une société d’analyse des denrées alimentaires et le nouveau bâtiment de transformation de volaille de la société Micarna. Le canton de Fribourg entend créer sur place le premier site industriel en Suisse qui soit dépourvu de trafic motorisé individuel.

Romont mise sur la mobilité
L’ancien site de TetraPak, à Romont, est aussi en pleine transformation. Plusieurs sociétés, dont le solaire Kromatix, y ont déjà construit. Le canton entend créer sur zone un quartier industriel urbain, non loin du centre-ville. Le secteur se prête bien à l’installation de services ou de bureaux. Il est déjéà desservi par le rail.

Le développement de la zone industrielle de Marly est conditionné à la construction d’une nouvelle liaison routière en direction de Matran et de l’autoroute A12. Si ce projet routier est actuellement  très critiqué, le gouvernement entend en profiter pour concevoir un quartier industriel bien desservi et végétalisé. La venue de nouvelles sociétés sur place doit être, estime-t-il, accompagné par plusieurs aménagements naturels, comme la revitalisation du cours d’eau qui le traverse.

L’ECPF est donc invitée à faciliter l’accès à la propriété de terrains adéquats à l’implantation d’entreprises. Que ce soit à moyen ou à long terme. Le canton lui a octroyé en 2019 une enveloppe de 100 millions de francs, pour atteindre une promotion foncière active et équilibrée dès 2029.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.