La pénurie de logements s’accentue dans le canton de Vaud

Teaserbild-Quelle: Losinger Marazzi

Le canton de Vaud souffre encore de la pénurie de logements, vu la baisse du taux de vacance constatée au 1er juin dernier. Les plus petits appartements sont les moins disponibles. Tous les districts sont concernés.

Le nouveau quartier Eglantine s'intègre dans son environnement naturel aux portes de la ville de Morges.

Crédit image: Losinger Marazzi

L’ouverture de nouveaux quartiers d’habitations, comme celui de l’Eglantine à Morges, ne masque pas complètement la pénurie de logements dans le canton de Vaud.

L’enquête annuelle effectuée auprès des communes vaudoises recense 4735 logements vacants au 1er juin 2022. Les logements disponibles se partagent entre 753 objets destinés exclusivement à la vente et 3982 offerts à la location ou sur les deux marchés. Par rapport à l’année dernière, le nombre de logements vacants baisse de 969 unités. Cette diminution se compose d’une chute de 676 logements sur le marché de la location ou sur les deux marchés et de 293 logements de moins destinés à la vente. De 2009 à 2021, le nombre de logements vacants était en constante augmentation.

Le canton de Vaud communique que la plupart des logements vacants sont des trois pièces (1404 unités) ou des deux pièces (1055 unités). Par rapport à l’année précédente, le nombre de logements vacants diminue pour l’ensemble des logements selon le nombre de pièces. La baisse la plus prononcée concerne les logements de trois pièces (-455 unités).

Déséquilibre constant
Le taux global de vacance provisoire est de 1,11 % au 1er juin 2022. Il baisse de 0,24 point de pour cent par rapport à l’année dernière (1,35 %). Après une année de stabilité en 2021, il indique un regain de la pénurie de logements dans le canton. Il est d’usage de considérer le marché comme équilibré lorsqu’il affiche un taux de vacance de 1,50 %, ce qui n’est plus le cas depuis 1999.

Une baisse très forte dans le Chablais
La situation varie selon les districts du canton. Le taux de logements vacants est le plus bas dans le district de Lausanne avec 0,56 %. Les taux les plus élevés s’observent dans les districts de Broye-Vully avec 1,84 % et d’Aigle avec 1,62 %. Par rapport à l’année dernière, le taux de logements vacants diminue sur l’ensemble des districts. La baisse est la plus forte dans le district d’Aigle. Le taux de logements vacants chute de 0,66 point de pour cent (-209 logements). Dans le district de Lausanne, le taux baisse de 0,82 à 0,56 % (-0,26 point de pour cent), avec la plus forte diminution absolue (-235 logements). Le district du Jura Nord-Vaudois passe sous le seuil de 1,50 % de logements vacants (2021 : 1,64 %, 2022 : 1,40 %). Dans le district de Morges, la baisse est la plus contenue du canton avec 8 logements vacants de moins qu’en 2021, correspondant à une baisse du taux de 0,05 point de pour cent (1,00 % en 2022 contre 1,05 % en 2021).

L’enquête cantonale sur les locaux industriels et commerciaux vacants, effectuée conjointement à celle sur les logements vacants, chiffre à 226 724 m² les surfaces industrielles et commerciales vacantes disponibles dans le canton, contre 240 213 m² en 2021.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.