15:07 MONDE DE LA CONSTRUCTION

Une petite île indonésienne défie le cimentier Holcim en justice

Teaserbild-Quelle: Entraide protestante suisse

C’est une première en Suisse. Les habitants d’une petite île indonésienne viennent de faire ouvrir à Zoug une instruction judiciaire civile à l’encontre du cimentier Holcim. Ils accusent celui-ci de détruire leur environnement en stimulant les catastrophes climatiques dont ils sont victimes du fait de l’élévation du niveau de la mer.

Indonésie contre Holcim

Crédit image: Entraide protestante suisse

Les habitants de cette petite île indonésienne se sont constitués partie civile auprès de la justice zougoise.

Le réchauffement climatique accélère la hausse du niveau des océans. Le phénomène est connu, et cela a des conséquences désastreuses sur les populations côtières. L’Entraide protestante suisse (EPER) et deux de ses partenaires actifs dans la protection de l’environnement imputent ces catastrophes à l’action humaine.

Parmi les entreprises particulièrement visées se trouve le groupe Holcim. Le cimentier est toujours accusé d’émettre d’importantes quantités de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Sur l’île indonésienne de Pulau Pari, au nord-ouest de la capitale Djakarta, les phénomènes climatiques provoquent d’importantes inondations. Et par là une baisse des revenus touristiques.

Indemnisation réclamée
Par leur action en justice, les habitants de l’île demandent une indemnisation qui leur permettra de prendre en charge diverses mesures de protection environnementale. Dans un communiqué, l’EPER, qui les représentent au même titre que deux autres associations de protection de l’environnement, indique que la réparation sollicitée auprès du cimentier doit être adaptée aux préjudices déjà subis.

La procédure lancée à Zoug contre Holcim est ordinaire. Mais elle fait partie d’un vaste mouvement international de contestation de po9litiques étatiques ou d’entreprises en défaveur de la lutte contre le réchauffement climatique. Le cimentier n’a pas souhaité commenter avant d’être en disposition des éléments de la plainte déposée contre lui. Il a réduit ses activités dans l’archipel indonésien en 2009 en les vendant à un groupe local. Il affirme aussi régulièrement s’engager en faveur de la réduction des émissions de dioxyde de carbone, notamment en développant de nouveaux bétons.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.