14:05 OPINIONS

Le zéro carbone pourra se faire entendre dans le monde entier

Teaserbild-Quelle: World Green Building Council

La lutte contre le réchauffement climatique passe aussi par le bâtiment, responsable de 40% des émissions de CO². Les tenants du zéro carbone peuvent désormais faire valoir leurs arguments dans 70 pays, dont la Suisse.

Quelle: World Green Building Council

Les tenants du zéro carbone dans le bâtiment veulent jouer un rôle majeur et planétaire dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Les fortes émissions de CO² dans le bâtiment invitent les défenseurs du climat à viser le zéro carbone dans la construction, dans le respect des accords de Paris. Ainsi le Net Zero Carbon Building Commitment vise-t-il l’horizon 2050 pour généraliser cette conversion. Il vient de recevoir un appui de taille, en étant désormais reconnu par le World Green Building Council (WGBC), actif dans plus de 70 pays, dont la Suisse.

Position unique

Ce rapprochement invite à faire reconnaître mondialement toutes les entreprises actives dans les projets zéro carbone dans la construction. Le bâtiment est en effet responsable de 40% des émissions de CO² dans le monde, et 28% d’entre elles concernent les travaux de construction proprement dits. Les tenants du zéro carbone se positionnent ainsi de manière unique dans toutes les opérations de décarbonisation menées dans le secteur. Ils indiquent aussi jouer un rôle majeur dans l’amélioration des bilans énergétiques.

Une marche à suivre

Le rapprochement vise aussi à établir une marche à suivre pour généraliser le zéro carbone dans le bâtiment. Cette procédure sera aussi accompagnée d’outils qui répondront aux objectifs du WGBC. Elle s’inscrira également dans la lutte contre le réchauffement climatique au plan mondial.

Critères environnementaux

Le World Green Building définit comme bâtiment «vert» ceux qui recourent à une gestion énergétique irréprochable, le recours au renouvelable, l’emploi de matériaux de construction non toxiques et le respect de la qualité de vie de ses occupants. Le type de bâtiment, public, privé, collectif ou individuel, ainsi que les différents architecturales selon les pays n’interviennent pas dans ces critères. La Suisse s’est jointe à l’organisation tout récemment pour mettre en place sa propre plateforme numérique, sous le terme du Swiss Sustainable Building Council (SGNI). Un site internet est en construction.

Annonces

Dossiers

Coronavirus

Coronavirus

Entreprises et chantiers s’accrochent aux mesures sanitaires

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.