14:45 PROJETS

Baltimore remplacera son pont effondré par un ouvrage à haubans

Teaserbild-Quelle: NTSBgov, domaine public

Le pont Francis Scott Key près du port de Baltimore, aux Etats-Unis sera reconstruit. Le groupe de construction italien Webuild et sa filiale américaine Lane proposent notamment, en collaboration avec Carlo Ratti, un élégant ouvrage à haubans dont les pylônes seront placés de manière à laisser plus de place aux bateaux.

Suite à l’effondrement tragique du pont Francis-Scott-Key à Baltimore six personnes ont perdu la vie lorsque des véhicules sont tombés dans le vide.

Crédit image: NTSBgov, domaine public

A la suite de l’effondrement tragique du pont en mars dernier, six personnes ont perdu la vie.

Dans la nuit du 26 mars dernier, un porte-conteneurs a percuté l'un des piliers de soutien du pont Francis Scott Key dans le port de Baltimore aux Etats-Unis. En conséquence, des parties de l’ouvrage se sont effondrées, des véhicules sont tombés dans le vide et six personnes ont perdu la vie. Par la suite, l'accès au port, l'un des plus importants de la côte est américaine, a été bloqué par les débris. Un nouveau pont doit désormais être construit.

Le groupe de construction italien Webuild S.p.A et sa filiale américaine Lane se profilent pour une reconstruction selon l’idée de Carlo Ratti, architecte et enseignant au MIT de Boston, et de  l'ingénieur civil français Michel Virlogeux. Ce projet a été présenté au MIT dans le cadre d’une étude sur la surveillance structurelle des ponts. L'ingénieur français apportera son expérience, entre autres, du pont à haubans Vasco de Gama à Lisbonne et du viaduc de Millau en France.

Au lieu d'un pont à poutres en treillis, Carlo Ratti et Michel Virlogeux proposent un pont à haubans.

Crédit image: Carlo Ratti Associati - Michel Virlogeux

Au lieu d'un pont à poutres en treillis, Carlo Ratti et Michel Virlogeux proposent un ouvrage plus haut que le précédent pour faciliter le trafic maritime.

Webuild et ses partenaires ont pu présenter leur projet aux autorités compétentes. Le groupe italien a construit de nombreux ponts, dont le pont San Giorgio à Gênes, en remplacement de l’ouvrage qui s'est effondré est. Le projet privilégie une construction à haubans, jugée plus sûre et plus durable. Pour la navigation surtout, il doit garantir un maximum de sécurité, même pour les plus gros bateaux. Avec une hauteur de passage de 65 m, il offre plus de place au trafic portuaire, alors que le pont qui s'est effondré avait une hauteur libre de 56 m. Les pylônes principaux seront en outre construits à l'écart du chenal de navigation et pourront donc s'arrêter dans des eaux nettement moins profondes.

C'est ainsi que le nouveau pont à haubans est envisagé.

Crédit image: Carlo Ratti Associati - Michel Virlogeux

La sécurité des bateaux et des automobilistes est au cœur du projet.

Liaison importante pour les pendulaires, le pont doit également assurer une plus grande sécurité du trafic routier car près de 30'000 véhicules l'empruntaient chaque jour. Ainsi, le projet de reconstruction présente une chaussée nettement plus large et donc une voie de circulation supplémentaire. Il prévoit une bande d'arrêt d'urgence également plus large dans les deux sens de circulation. Tout cela doit permettre une gestion sûre du trafic et un entretien préventif.. En outre, Webuild propose d'utiliser des matériaux de construction respectueux de l'environnement, de sorte que l'écosystème du fleuve ne soit pas affecté.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

Evodrop AG

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.