09:14 PROJETS

Après un report à 250 millions, la gare de Lausanne coûtera au moins 1, 7 milliard

Teaserbild-Quelle: CFF_SBB_FFS

Après le report lié aux ancrages, à la statique et aux flux mal estimés, les travaux de la gare de Lausanne rependront l'année prochaine. Le nouveau calendrier table sur une fin des travaux à l'horizon 2036. La facture gonfle de 250 millions et sera prise en charge exclusivement par la Confédération et les CFF.

Gare Lausanne 5

Crédit image: CFF_SBB_FFS

Les travaux du sous-sol de la place de la Gare doivent débuter l'année prochaine. Quant aux nouveaux quais, ils seront mis en service par étapes entre 2030 et 2036.

Au printemps de cette année, les CFF et l’Office fédéral des Transports (OFT) ont présenté un nouveau planning de référence des travaux de la gare de Lausanne. En accord avec l’OFT, celui-ci inclut des pistes de solutions pour résoudre les questions liées aux ancrages, à la statique et aux flux.

On creuse en 2024
Le nouveau planning prévoit un début des travaux du sous-sol de la place de la gare en 2024, tandis que les travaux de transformation des quais pourraient commencer en 2026. L’optimisation des travaux devrait permettre de limiter davantage les inconvénients du chantier pour la clientèle.

Durant toute la durée du chantier, l’offre ferroviaire sera assurée et deux passages sous-voies seront toujours en service. Les voyageurs profiteront progressivement des améliorations à chaque étape de travaux. A titre d'exemple, le nouveau parking des Epinettes sera ouvert en 2026. Les nouveaux quais seront mis en service par étapes entre 2030 et 2036. Entre Cully et Cossonay, les quatre trains par heure seront maintenus durant toute la durée des travaux. La cadence au quart d’heure parfait entre les deux gares entrera en vigueur en 2036. Les solutions désormais envisagées devraient permettre de construire une gare qui sera exploitable plus longtemps et avec des quais plus larges.

L’OFT a chargé les CFF d’évaluer les coûts de ce nouveau planning et de l’optimisation du projet, qui sont de 250 millions de francs au total, dont 60 millions pour des mesures opérationnelles liées au report du chantier et 190 millions pour des améliorations du projet comme des quais plus larges.

Répartition des coûts
Selon les conventions financières en vigueur, les coûts supplémentaires auraient dû être répartis entre les différents partenaires du projet: la Confédération, CFF Immobilier, le Canton de Vaud et la Ville de Lausanne. Mais, selon un accord, l’OFT a décidé de prendre en charge, de manière exceptionnelle, les montants du Canton de Vaud et de la Ville de Lausanne, soit 15,4 millions de francs. Ces derniers sont très reconnaissants de cette prise en charge et rappellent le lien fort qu’il y a entre les coûts supplémentaires et le planning de référence de mars 2023. Ainsi, ce sont donc la Confédération et CFF Immobilier qui assumeront l’ensemble des 250 millions de coûts supplémentaires. La part fédérale peut être financée par les crédits usuels du programme ZEB.

Le montant total des investissements pour le projet de modernisation de la gare de Lausanne s’élève actuellement à 1,7 milliard de francs, incluant le renchérissement. Sans compter l'inflation ou les mauvaises surprises...

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

RUFALEX Rollladen-Systeme AG

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.