10:11 PROJETS

Dépolluer La Jonction de Genève se révèle plus difficile que prévu

Teaserbild-Quelle: Ville de Genève, D. Jordan et N. Zermatten

Rendre le quartier de La Jonction plus vert ne va pas de soi à Genève. La dépollution du site des anciennes halles des Transports publics genevois se révélera coûteuse et difficile. Les habitants du quartier tiennent cependant à le végétaliser.

Jonction Genève 2

Crédit image: Ville de Genève, D. Jordan et N. Zermatten

Les futurs aménagements du confluent de l’Arve et du Rhône se heurtent à la réaffectation des anciennes halles des Transports publics genevois.

Accéléré ce printemps par le départ des Transports publics genevois (TPG) de leurs halles, le futur réaménagement de la pointe de La Jonction, à Genève, se heurte à des difficultés inattendues. Le bureau d’architecte mandaté pour cela vient de révéler que la dépollution du site allait non seulement coûter cher, mais aussi se révéler techniquement difficile. Selon la Tribune de Genève, l’image directrice du futur site, présentée à la population, ne prend pas la direction d’un  projet ficelé.

Ce quartier, longtemps occupé par l’industrie, possède pourtant un formidable potentiel touristique et vert, dans une ville de Genève qui tente à se déminéraliser. L’opposition entre le bâti et l’environnement rythme cependant les réflexions menées par la Ville de Genève, en concertation avec les associations de quartier. Finalement, ce sont les halles des TPG, qui représentent le quart de la surface de 25 000 m²  concernée par le projet, qui ont déménagé en février dernier. Leur site, recouvert par de vastes couverts métalliques, doit être réaménagé,  et le Conseil administratif de la Cité de Calvin entend bien le faire en conformité avec les principes du développement durable.

Tonnes de béton à évacuer
Pour devenir plus vert, le site a notamment  besoin d’être dépollué. L’architecte mandaté vient de souligner devant les habitants du quartier la difficulté de cette tâche. « Il faudrait faire évacuer des quantités énormes de béton », a-t-il déclaré dans la Tribune de Genève. Le quartier souhaite en effet reconvertir ces halles en espace réservé pour des activités sportives et culturelles.

Le coût de la dépollution est estimé à plusieurs millions de francs.  La Ville et le canton sont encore en pourparlers pour se répartir leur contribution. Quoi qu’il en soit, rendre Genève plus verte n’a rien d’une sinécure. Le projet de réaménagement de La Jonction, avec son retour à la nature et son processus collaboratif animé, le démontre.


Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.