08:06 PROJETS

Deux barrages rehaussés et une centrale électrique projetés au Grimsel d’ici 2025

Teaserbild-Quelle: WOLFF - Grimselfoto.ch, D. Bürki

Le canton de Berne ne veut pas se contenter de rehausser le barrage du Grimsel, en chantier depuis trois ans. Il souhaite créer d’ici 2025 un vaste site de production hydroélectrique sur place, impliquant deux retenues rehaussées et une nouvelle centrale. Pour arriver à ses fins, il ouvre le dialogue.

Grues WOLFF 1250 sur le barrage de Spitallamm, au Grimsel

Crédit image: WOLFF - Grimselfoto.ch, D. Bürki

Les travaux du barrage du Grimsel-Spitalamm ont démarré en 2019. Il s’agit de construire une nouvelle retenue d’eau à 50 m de l’ancienne créée en 1932.

C’est un coup d’accélérateur à la production d’énergie d’origine hydraulique que le Conseil exécutif bernois veut donner pour le site du col du Grimsel. En parallèle des travaux de rehaussement du barrage de Spitalamm, le gouvernement ouvre une procédure de participation pour créer un vaste complexe de production hydroélectrique aux sources de l’Aar. Il veut faire valider un plan directeur commun entre le Grimsel, la zone du glacier de Trift et l’Oberaar.

Le canton de Berne souhait pouvoir intégrer les arguments des défenseurs de l’environnement dans son projet hydroélectrique commun. Tout comme ceux-ci avaient dénoncé les impacts négatifs du rehaussement du barrage de Spitallamt. Notamment sur un riche biotope, sacrifié par le chantier. Les préoccupations environnementales sont déjà prises en compte sur place, avec le projet de faire passer sous les Alpes une ligne à très haute tension, entre Meiringen (BE) et Oberwald (VS).

Résister à la pression des eaux
Les travaux de rehaussement du barrage de Spitallamt, au col du Grimsel, ont commencé en 2019. Ils se poursuivront au moins jusqu’en 2025, avec la construction d’un nouveau barrage à 50 m de l’ouvrage créé dans les années 1930. La nouvelle voûte surplombera l’ancienne de 23 m. Il s’agit de renforcer la résistance à la pression exercée par le lac de retenue.

Dans la foulée de ces travaux, le gouvernement bernois veut créer une nouvelle centrale hydroélectrique en altitude, en aval du glacier de Trift, à l’est du Grimsel, et en rehaussant le barrage de l’Oberaar situé en amont de la retenue de Spitalamm. Cependant, ce dernier projet n’est encore qu’au stade de l’information préalable, indique le Conseil exécutif dans un communiqué. Il traduit les intentions de la table ronde convoquée par la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga sur le développement de la production d’électricité d’origine hydraulique en Suisse.

Un chantier titanesque en altitude


Un chantier titanesque en altitude

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.