11:03 PROJETS

Deux bâtiments scolaires de Neuchâtel feront l’objet d’un assainissement comparé

Teaserbild-Quelle: Philippe Chopard

Un siècle sépare les deux bâtiments principaux du Lycée Jean-Piaget, à Neuchâtel, qui doivent être assainis et rénovés en profondeur pour un coût de 30 millions de francs. Leur assainissement énergétique simultané est l’occasion de les comparer.


Lycée Jean-Piaget NE 2

Quelle: Philippe Chopard

Entre les constructions des bâtiments de gauche et de droite, presqu’un siècle s’est déroulé.

C’est un vrai laboratoire d’optimisation énergétique des bâtiments que propose le Conseil d’Etat neuchâtelois à ses députés. La prochaine rénovation des deux immeubles principaux du Lycée Jean-Piaget, à Neuchâtel offre en effet un point de comparaison entre deux constructions fondamentalement différentes, l’une datant des années 1890 et l’autre construite entre 1980 et 1983.

Le crédit de 30 millions de francs demandé au Grand Conseil neuchâtelois va évidemment se consacrer à rénover en priorité la vénérable bâtisse de 1890 qui a abrité jusqu’en 1997 l’ancienne Ecole supérieure de commerce de Neuchâtel, devenue par la suite lycée et reprise par le canton en 2007. Il s’agit d’un profond assainissement énergétique des combles et de quelques interventions ponctuelles sur les façades faites en pierre naturelle d’Hauterive. Il faut pour cela remettre en état la charpente, en plus d’y aménager des ouvertures et de nouvelles installations techniques.

La nouvelle isolation en toiture sera moins gourmande en énergie. Le nouveau coefficient de transmission thermique sera inférieur à 0,15 W/m²K. Il est de 3 W/m²K actuellement. Pour le second bâtiment – damnant de 1983 -  visé par ses travaux de rénovation, l’assainissement énergétique partiel vise un coefficient de 0,10 W/m²K.

Deux centrales, deux rendements
Une installation photovoltaïque de 1100 m² sera en outre aménagée sur la toiture du plus vieux bâtiment pour produire 68000 KWh par an, soit près de 60% de sa consommation. Elle en préservera l’aspect esthétique. Le second immeuble du lycée attenant, recevra aussi son lot de panneaux solaires (550 m²) pour assurer les 45% de sa consommation d’électricité.

La couverture en ardoises fibrociment du bâtiment de 1900 sera remplacée après désamiantage. Les planchers d’enseignement seront renforcés. Les fenêtres recevront des protections solaires qui réglementeront la température des locaux. La sécurité feu du bâtiment sera adaptée aux nouvelles normes. Le projet prévoit enfin l’assainissement intérieur des locaux. Du côté du second immeuble, la réfection des toitures est aussi prévue.

Les travaux vont aussi permettre de réparer quelques éléments de façade du vieux bâtiment qui menacent de s’écrouler. L’évolution de sa statique a en effet fragilisé quelques blocs de calcaire et des parties de la corniche. L’immeuble sera donc entouré d’échafaudages. Le chantier se déroulera en 3 étapes verticales successives, en commençant par les extrémités du bâtiment. Les élèves et le corps enseignant disposeront d’accès sécurisés.

Cette importante rénovation prépare enfin le regroupement dès 2024 de tous les élèves du Lycée Jean-Piaget – hormis son antenne de Fleurier (NE) - dans ces deux bâtiments. La Ville de Neuchâtel a déclenché le processus en voulant en effet reconvertir l’ancien Collège latin, au centre-ville, en espace culturel.

Annonces

Dossiers

Coronavirus
© Suva

Coronavirus

Entreprises et chantiers s’accrochent aux mesures sanitaires

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.