08:11 PROJETS

Géothermie: 100 To de données collectées pour cartographier le sous-sol genevois

Teaserbild-Quelle: Etat de Genève

La campagne de prospection sismique du territoire genevois est un succès. Après cinq semaines de travail intense, 80% du canton et une partie de la zone frontalière ont été  sondés. Cela représente pas moins de 38'000 points vibrés. Une première image en 3D du sous-sol sera disponible d'ici un an et permettra de tirer le meilleur profit de la géothermie locale.

Géothermie Genève 1

Crédit image: Etat de Genève

Les camions vibreurs ont mené leurs sondages de nuit. Cette campagne inédite de prospection a nécessité deux ans de préparation.

Le canton de Genève et le SIG tirent un bilan extrêmement positif de la campagne de prospection sismique du sous-sol du bassin genevois. Il s'agit d'une première internationale tant par sa complexité que par son envergure. Elle servira de référence en Suisse et à l’étranger.
Cette campagne a permis de collecter de nombreuses données de qualité en cours d’analyse. D’ici une année environ, elle permettra de doter le canton d'une première image en 3D du sous-sol. Une étape décisive qui permettra de réaliser des forages ciblés de moyenne profondeur.

Complexité du territoire
Réalisée en cinq semaines seulement, cette campagne a permis d’acquérir des données sur les 80% du canton et une partie de sa zone frontalière. Cette opération comportait de nombreux défis, dont notamment la complexité du territoire qui n’en est pas moins diversifié de par ses zones viticoles, forestières, campagnardes, lacustres, urbaines très denses et industrielles. 

Géothermie Genève 2

Crédit image: Etat de Genève

La prospection n'a oublié de sonder aucun territoire: urbain, viticole, forestier et... même lacustre.

Deux ans de préparation minutieuse ont été nécessaires pour organiser cette campagne complexe et inédite. Il a notamment fallu obtenir les autorisations de passage sur plus de 19'000 parcelles. Une excellente coordination entre le canton, SIG, l’Office fédéral de l’énergie et les prestataires a démontré l’efficacité du concept. 38'000 points vibrés ont été enregistrés par 21'000 géophones, ces petits boitiers oranges installés le long des routes, chemins et parkings. 200 personnes sur le terrain en alternance ont sillonné le territoire, six jours sur sept, de nuit et par tous les temps. Malgré les 1'150 géophones volés ou déplacés, le dispositif mis en place a permis de récolter de nombreuses données de bonne qualité.

19'000 parcelles visitées
Par ailleurs, les méthodes utilisées ont permis de diminuer la durée de la campagne et de limiter les risques de dégâts. En effet, sur 19'000 parcelles visitées seuls 44 dommages potentiels ont été annoncés. Les données stockées représentent environ 100 To et doivent maintenant être traitées avant de pouvoir restituer une cartographie du sous-sol et de ses ressources naturelles.

Premiers forages géothermiques ciblés dès 2023
Les résultats de cette campagne de prospection sont une étape majeure du programme de géothermies. Ils vont permettre de maximiser les chances de succès et de disposer d'un large choix de cibles pour l'exploitation à venir. La prochaine étape prévoit deux forages exploratoires, en 2023 et 2024, dans des lieux parfaitement ciblés à Genève.

Pour en savoir plus sur la géothermie

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.