17:11 PROJETS

Ilot Sud fait entrer la ville de Morges dans le XXIᵉ siècle

Écrit par: Jean-A Luque
Teaserbild-Quelle: Jean-A. Luque

Face à la petite gare désuète de Morges (VD), le complexe Ilot Sud fait figure de mastodonte. Pourtant, l’ensemble, avec ses tours dont la principale atteint 55 m, préfigure tout simplement la réalité des cités hautement densifiées. Après trois ans et demi de chantier, le complexe est achevé dans les temps. Et la formule logements, surfaces de bureau et de commerce en location se révèle gagnante.

Ilot Sud Morges 3

Crédit image: Photodrone.pro

17 niveaux pour la plus haute des tours, 162 logements, des arcades commerciales sur deux niveaux et des surfaces de bureau généreuses : l’ensemble est massif.

Aujourd’hui, face à la coquette petite gare de Morges (VD) née au millénaire passé, le bâtiment interloque, impose sa puissance. Propriété de UBS Fund Management, deux tours, hautes de 55 et 40 m, se dressent dans leur habit de verre et de béton. Au premier coup d’œil, la silhouette massive dégage une allure rigoureuse et austère. Un véritable rempart aux couleurs laiton doré qui fait office de château fort pour les tout nouveaux occupants du complexe Ilot Sud.

Mais demain ? Demain, l’ensemble ne fera plus qu’un avec la Place de la gare réaménagée. La gare elle-même ne sera plus qu’un souvenir d’antan. Les CFF projettent déjà d’investir 60 millions dans un long édifice moderne qui comptera surfaces commerciales, bureaux et logements sur plusieurs étages. La station ferroviaire épousera alors parfaitement le prolongement du nouveau quartier des Halles… Et les tours d’Ilot Sud ne seront plus qu’un point de repère brillant, un phare dans la nouvelle ville de Morges hautement densifiée.

Bien sûr, les deux tours – 17 niveaux pour la plus haute – sont impressionnantes et frappent par leur caractère aussi strict que  monumental. A la base de la façade, les portiques sur deux niveaux ajoutent encore à la verticalité de l’ensemble. Mais à parcourir Ilot Sud en tous sens, on se plaît à découvrir les jeux de hauteur avec lesquels les bureaux Fehlmann Architectes et Magizan ont su jongler.

« Mis à part la face gare, nous avons tenu à respecter la « skyline » des édifices environnants, explique Serge Fehlmann. Nous nous sommes calés sur le quartier des Halles à l’est ; nous avons fait de même à l’ouest. Quant au côté lac et vieille ville, nous n’avons que trois niveaux de manière à laisser entrer la lumière naturelle dans l’îlot et maximiser l’ensoleillement dans la cour. »

Maximiser et optimiser
Maximiser… voilà bien le mot-clé qui caractérise Ilot Sud. La tour la plus élevée avec ses 55 m est au maximum de ce que le PPA autorise. Pour y parvenir, le dernier niveau est même plus haut que les autres : 2,85 m au lieu de 2,45 m. Quant aux 162 logements, les surfaces de bureau et de commerce en location, « ils ont été conçus, selon le maître d’ouvrage, la Société immobilière de la Place de la Gare A SA, pour apporter un maximum de confort, d’espace et de qualité de vie à leurs habitants ».

Cet article n'est disponible en intégralité que pour les abonnés.

Connectez-vous maintenant!

Vous n'êtes pas encore abonné? Aperçu des abonnements.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.