14:18 PROJETS

La centrale à gaz de Birr (AG) retoquée par le Tribunal fédéral

Teaserbild-Quelle: General Electric Gas Power

Le Tribunal administratif fédéral a remis en cause l’ouverture d’une centrale à gaz de réserve à Birr (AG). Les juges ont estimé que le Conseil fédéral n’avait pas qualité d’invoquer la clause du besoin dans ce projet. Le Parlement aura le dernier mot sur l’avenir des combustibles fossiles en Suisse.

centrale gaz birr

Crédit image: General Electric Gas Power

La centrale devait démarrer sa production ce mois-ci. Mais les juges fédéraux ne l'estiment plus aussi nécessaire qu'il y a une année.

Seule contre tous, une riveraine du site de création d’une centrale à gaz de réserve à Birr (AG) a remporté une première victoire d’étape. Le Tribunal administratif fédéral (TAF) a en effet estimé que le projet mené par l’entreprise General Electric Gas Power avec la bénédiction de la Confédération n’était pas si urgent. L’ouverture de ses installations destinées à combattre la pénurie énergétique en hiver n’est donc pas autorisée.

Plus vite que la musique énergétique
Le Conseil fédéral a voulu aller plus vite que la musique, estiment les juges fédéraux. Notamment en délivrant l’autorisation d’exploiter des installations de production qui recourent encore aux énergies fossiles. Les organisations de défense du climat obtiennent ainsi gain de cause. La menace de pénurie brandie par le Conseil fédéral en hiver dernier n’est plus aussi forte, établit le TAF.

Un chantier mené tambour battant
Pourtant, le chantier de production d’énergie à partir de gaz était mené tambour battant en terre argovienne. Les responsables du projet y construisaient huit turbines pour une puissant de 250 MW, soit celle de la centrale nucléaire de Leibstadt. Ses émanations de dioxyde de carbone étaient fustigées par les défendeurs du climat. De plus, l’Office fédéral de l’environnement rappelle que la solution de Birr est temporaire.

Pas de base légale suffisante
En délivrant l’autorisation d’exploiter cette centrale, le Conseil fédéral ne peut disposer d’une base légale suffisante, constate le TAF. Le passage en force souhaité a donc échoué. Le collectif de la Grève du climat exige maintenant que les installations construites en un temps record soient démantelées. Toutefois, le Parlement aura le dernier mot sur l’avenir de telles centrales, à l’appui de l’examen de la nouvelle Loi sur l’approvisionnement en électricité. En Suisse romande, les sites de Cornaux (NE) et de Monthey (VS) sont encore pressentis pour accueillir de telles installations.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

ALBANESE® Baumaterialien AG

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.