17:01 PROJETS

La charpente métallique du pont Simone-Veil a franchi la Garonne en Gironde

Teaserbild-Quelle: Jean-Baptiste Mengès/Bordeaux Métropole

Le premier des quatre bipoutres qui constitueront le tablier du pont Simone-Veil, entre Floirac et Bègles (Gironde), a atteint la rive gauche de la Garonne. Il s'agit de la plus grande installation d'aménagement urbain en France.

Le premier bipoutre de la charpente métallique du futur pont Simone-Veil vient d’atteindre la rive gauche de la Garonne matérialisant ainsi pour la première fois la jonction entre les deux rives.

Crédit image: Jean-Baptiste Mengès/Bordeaux Métropole

Le premier bipoutre de la charpente métallique du futur pont Simone-Veil vient d’atteindre la rive gauche de la Garonne matérialisant ainsi pour la première fois la jonction entre les deux rives.

Depuis la première opération de lançage le 8 mars 2022, l’entreprise Baudin-Châteauneuf a poursuivi les travaux d’assemblage de la charpente métallique du pont Simone-Veil, près de Bordeaux. Cette phase devrait s’achever en totalité avec la mise en place de la charpente de 5' 800 t (l’équivalent de 75 % du poids total de la Tour Eiffel) sur ses appuis définitifs à la fin du mois de juillet 2023. Le premier semestre de 2024 sera consacré à la mise en œuvre des équipements (étanchéité, couche de roulement, garde-corps, équipements divers et éclairage) et à la réalisation des essais de l’ouvrage, dans la perspective de sa mise en service attendue en juin 2024. 

Parallèlement, la réalisation des différents aménagements routiers et paysagers vont commencer sur la rive droite du fleuve. Côté rive gauche, le chantier a déjà créé un carrefour de raccordement au pont depuis les voies le long de la Garonne, la trémie passant sous la tête de pont et les voies d’accès vers le boulevard Jean-Jacques Bosc. Un important programme de plantation et de végétalisation est également en cours et plus de 1'100 arbres seront plantés aux abords du pont.

Un ouvrage devisé à 151 millions
Représentatif d’une nouvelle génération de franchissements urbains, le pont Simone-Veil a été imaginé par l’agence OMA, fondée par Rem Koolhaas. Mesurant 549 m de long et 44 m de large, il enjambera le fleuve entre Bègles, Bordeaux et Floirac. Le chantier a débuté en 2018. Le coût global comprenant l’ouvrage, les raccordements, les aménagements de parvis rive droite et rive gauche ainsi que les frais de maîtrise d’œuvre et de maîtrise d’ouvrage est estimé à 151 millions de francs suisses.

Vaste espace partagé
Le pont Simone-Veil accueillera une voie par sens dédiée à un transport en commun en site propre, deux voies par sens affectées aux véhicules légers et aux poids lourds et une piste cyclable bidirectionnelle. L’originalité du projet se trouve surtout dans la création d’un espace public majeur «une plate-forme urbaine qui s’étend au-dessus de la Garonne» que permet un élargissement de près de 20 m de l’espace affecté aux piétons et deux roues. Un concept innovant !

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.