09:06 PROJETS

La Chaux-de-Fonds brûlera les déchets neuchâtelois dans une nouvelle usine

Teaserbild-Quelle: Vadec, Ville de La Chaux-de-Fonds

L’incinération des déchets ménagers dans le canton de Neuchâtel prendra dès 2030 le chemin de La Chaux-de-Fonds. L’entreprise Vadec va concentrer ses activités en construisant une nouvelle usine. Elle entend ainsi développer les énergies renouvelables pour le chauffage de la ville.


Vadec La Chaux-de-Fonds

Crédit image: Vadec, Ville de La Chaux-de-Fonds

Baptisée Vadec-évolution, la future usine pourra incinérer 120'000 t de déchets par année pour un coût à l’unité réduit d'un quart.

Les deux cheminées des usines neuchâteloises d’incinération de Colombier et de La Chaux-de-Fonds font partie du paysage, mais ne le seront plus dans quelques années. L’entreprise Vadec, qui traite les déchets ménagers de tout le canton, annonce son intention de regrouper ses installations dans le haut du canton. Pour cela, elle va construire une nouvelle usine, pour un coût estimé à 255 millions de francs.

Les fours d’incinération des déchets sont vieillissants. Surtout à Colombier. Selon Vadec, cela justifie un regroupement à La Chaux-de-Fonds, dans une unité flambant neuve. Mais construire une nouvelle usine est une chose. Il faut aussi assurer son accès par camion. Et par train, comme le promet l’entreprise. Il s’agit d’assurer un transport propre, en utilisant notamment des véhicules à hydrogène pour la route.

Chauffage à distance étendu
C’est donc un vaste concept environnemental qui se met en place avec cette future usine. Les installations d’incinération produiront jusqu’à 168 GWh d’énergie thermique, pour l’équivalent de 14'000 ménages. La Ville de La Chaux-de-Fonds et la société Viteos, détenue par les trois villes du canton de Neuchâtel,  pourront ainsi étendre son réseau de chauffage à distance jusqu’à 90 kilomètres en 2040. Soit sur une distance quatre fois plus longue qu’actuellement.  Un défi dans une ville en altitude ! Nouvelle usine de Vadec fournira en outre 70 GWh d’électricité, ce qui correspond à la consommation annuelle de 20'000 logements.

Un tel projet nécessite une coordination de tous les instants, déclarent les partenaires concernés. Les futurs chantiers devront être planifiés en conséquence, entre Vadec et la Ville de La Chaux-de-Fonds notamment. L’entreprise entend relever le défi de doubler la capacité technique de ses installations d’incinération tout en réduisant les coûts de 25%. Les travaux pourront au mieux débuter en 2025 pour une mise en service prévue en 2030. Pour l’heure, il s’agit d’affiner le concept architectural des futures installations.


Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.