15:11 PROJETS

La future gare de Genève-Cornavin franchit un nouveau cap financier

Teaserbild-Quelle: DR

Malgré la désolidarisation massive des riverains résidant à proximité du quartier de la gare de Genève-Cornavin,  le projet d’amélioration de la desserte ferroviaire se poursuit. Le Conseil d’Etat genevois vient d’obtenir une nouvelle convention de financement de la part de la Confédération et des CFF.

Cornavin_Extension

Crédit image: DR

Le projet d'extension de la gare Cornavin prévoit sa construction sur deux étages ainsi que la création de voies souterraines.

L'élaboration et le financement du projet de construction ainsi que le suivi de la procédure d’approbation des plans relatifs à la future gare souterraine de Genève-Cornavin ont provoqué de nombreux litiges, critiques et oppositions. Le comité de pilotage, composé de représentants du canton, et de la Ville de Genève, des CFF et de l'Office fédéral des transports, a pourtant validé les modes de financement et le contenu des études du projet de construction. Il y a notamment intégré des mesures pour le projet urbain et différents aménagements visant à garantir le bon fonctionnement de la gare avec la croissance attendue du nombre de voyageurs.

La gare CFF de Genève-Cornavin doit être agrandie pour absorber la hausse du nombre de passagers, qui devrait doubler d’ici 2030. Le projet d’extension initial assure l’augmentation nécessaire de la capacité de la gare et est inclus dans le programme FAIF (Financement et aménagement de l’infrastructure ferroviaire) de la Confédération. Cependant, les citoyens viennent de désolidariser d’un projet qu’ils jugent mal ficelé et dont la conduite a été pour le moins « chaotique ».

A l’enquête en 2024
La phase d’enquête publique sera initiée dans le courant de l’année 2024, avec un démarrage des travaux prévu à l’horizon 2027. Le projet comprendra une gare de Cornavin sur deux étages et des voies souterraines permettant une cadence de 24 trains par heure. Il s’agira de désengorger la gare actuelle, surchargée par les rames du Léman Express, ce qui pourrait aussi développer de nouvelles lignes sur le réseau urbain.

Le projet d’extension ferroviaire global prévoit la création de deux voies dédiées aux trains des grandes lignes en provenance et à destination de Lausanne en reliant Cornavin à l’aéroport. Ces deux voies souterraines seront situées au nord de la gare actuelle et en souterrain, de part et d’autre d’un quai central, créé sur une longueur d’environ 450 m.

Les quais seront accessibles par des escaliers, dont certains seront mécaniques, des rampes et des ascenseurs. Le projet prévoit plusieurs émergences réparties depuis la rue de la Pépinière jusqu’à la rue des Gares, augmentées de trémies d’ascenseurs et accessoirement de deux extracteurs de fumée.

Le financement de la part cantonale est intégralement couvert par la loi sur le développement de l’infrastructure ferroviaire et par la loi ouvrant un crédit d'investissement de 425,28 millions de francs, destiné à l'extension de la capacité du nœud ferroviaire de Genève.

 

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.