08:08 PROJETS

Le béton, la toiture et l’isolation des pyramides du Mail sont à refaire

Teaserbild-Quelle: Philippe Chopard

Confrontés à l’obsolescence de son collège secondaire du Mail, à Neuchâtel, les responsables des écoles du Littoral neuchâtelois ne lésineront pas. Les deux pyramides seront prochainement rénovées pour le montant astronomique de 42 millions. Le béton, la toiture et l’isolation sont particulièrement visés par ces travaux.

collège mail Neuchâtel 2

Crédit image: Philippe Chopard

Ces pyramides, presque uniques dans l’architecture scolaire européenne, souffrent du grand âge de leurs structures.

Il en va ainsi avec les bâtiments en béton construits pendant la période des Trente Glorieuses. Leur structure souffre de l’usure du temps, leur toiture n’est plus étanche et leur isolation obsolète. Le collège secondaire du Mail, à l’est de Neuchâtel, aligne donc une longue liste de défauts que les responsables des écoles du Littoral neuchâtelois vont bientôt corriger.

Une première estimation des coûts est vertigineuse. Les deux premières pyramides de l’établissement doivent subir une rénovation devisée à plus de 40 millions de francs. S’ajoutera ensuite un troisième bâtiment, postérieur aux deux premiers et abritant notamment une piscine, avec une remise au goût du jour qui s’élève à 13 millions.

Une architecture unique
Le collège est particulier. Il est l’un des seuls en Europe à avoir été construit dès 1964 sous la forme de deux pyramides reliées par un bâtiment central. A l’intérieur, une vaste rampe permet aux élèves et aux enseignants d’accéder aux salles de classes réparties sur tout le pourtour. Cet aspect lui vaut de figurer comme lieu de visite lors des Journées du patrimoine.

collège mail Neuchâtel 3

Crédit image: Philippe Chopard

Le corps central du collège, qui abrite notamment l’aula, est tout autant touché par des problèmes d’isolation.

Les responsables des écoles entendent tirer profit de ces travaux de rénovation pour augmenter le nombre de salles de classe et ainsi faire face à l’augmentation programmée du nombre d’élèves. Certains sas d’entrée des classes pourraient être supprimés. Certaines salles, trop grandes pourraient être divisées par l’aménagement de cloisons. De plus, les travaux permettront d’améliorer sensiblement le bilan énergétique des bâtiments.

Le comité scolaire est actuellement  en pleine réflexion architecturale, avant de présenter son projet aux représentants des communes membres du cercle. Les travaux ne commenceront pas avant 2025, pour durer plusieurs années.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.