16:12 PROJETS

Le CEVA redessine Genève et prépare la mobilité transfrontalière de demain

Teaserbild-Quelle: CEVA

La nouvelle liaison ferroviaire entre Genève-Cornavin et  Annemasse (CEVA) et son raccordement au Léman Express entrent en service à mi-décembre, après plus de dix ans de travaux. Avec ses 12 routes et une autoroute traversées, ses 2,5 km de tunnels, ses 3,6 km de tranchées couvertes, ses 2 ponts  et ses 5 nouvelles stations (dont quatre enterrées), le tracé est celui de tous les superlatifs pour préparer la mobilité de demain. En moyenne, ce sont 500 ouvriers qui y ont travaillé quotidiennement. Les réalisations ont utilisé 65.000 blochets, 60 km de câbles, 20 km de voies (400 rails de 108 m) et 1983 briques de verre pour les gares. Certains quartiers sont profondément remodelés pour offrir 1800 logements supplémentaires à terme. L’ensemble du chantier a coûté 1,6 milliard de francs.


CEVA 3

Quelle: Philippe Chopard

La gare de Lancy-Bachet, une prouesse signée Jean Nouvel et enterrée dans un entremêlement de routes.

Embarquer à la gare de Genève-Cornavin dans l’une des rames du CEVA équivaudra dès la mi-décembre à assister à la profonde métamorphose de la cité de Calvin. Justement parce que ce tracé de 16 petits kilomètres bouleverse le paysage très urbanisé qu’il traverse. Sous terre ou à ciel ouvert, par-dessus les cours d’eau, le CEVA jouera son rôle de colonne vertébrale du développement de l’agglomération genevoise, de part et d’autres de la frontière franco-suisse.

Embarquer à Cornavin, c’est déjà remonter le temps. «Les premiers travaux ont commencé en 2008 par le prolongement du quai 1 de la gare CFF de Genève, rappelle Davide Calderara, directeur adjoint du projet. Le premier défi de cette nouvelle ligne était de taille. Il s’agissait de déplacer un bâtiment historique. Chose faite, avec brio et en préservant ce patrimoine.

La ligne franchit ensuite le Rhône sur le viaduc de La Jonction. «Cet ouvrage n’était pas adapté à un trafic voyageurs, explique encore Davide Calderara. Il a fallu élargir le tablier pour le plus grand plaisir des Genevois, usagers des transports publics, cyclistes et piétons. Les travaux sur la ligne entre Cornavin et Lancy ont aussi été très importants. Nous avons dû adapter un tronçon auparavant voué à la circulation des marchandises au trafic voyageur».

Cet article n'est disponible en intégralité que pour les abonnés.

Connectez-vous maintenant!

Vous n'êtes pas encore abonné? Aperçu des abonnements.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.