17:10 PROJETS

Le chauffage à distance au bois va dominer la rénovation d’un collège à Morges

Source de l'image teaser: Ville de Morges

La Ville de Morges (VD) a revu sa copie pour transformer et rénover son collège du Chanel. Elle a notamment opté pour un chauffage à distance au bois et doublé la surface prévue pour les panneaux photovoltaïques en toiture.

La contestation des choix énergétiques pour les bâtiments publics n’est pas nouvelle. Déjà plusieurs communes ont dû retoquer leurs projets de transformation de collèges parce que le chauffage choisi n’était pas assez écologiques. La Ville de Morges a donc passé par là pendant une année, avant d’opter, pour son complexe scolaire du Chanel, pour le chauffage à distance au bois.

Les élus avaient contesté le choix du gaz, fait par leur Municipalité en septembre 2020. Force était à l’exécutif de remettre l’ouvrage de la rénovation du Chanel sur le métier. Avec, à la clé, un virage énergétique combinant l’abandon du gaz pour le chauffage des bâtiments et la pose d’une surface doublée de panneaux photovoltaïques en toiture.

La facture prend aussi l’ascenseur pour culminer à 24,5 millions au lieu des 22 prévus dans la première mouture. Le collège comprendra après rénovation 22 classes, soit 8 de plus qu’actuellement, deux salles de gymnastique, de nouveaux terrains de sport et un nouveau préau.

Sous-sols préservés
Les travaux pourront commencer au printemps prochain pour durer deux ans. Il faudra démolir presque entièrement les bâtiments scolaires actuels pour mieux les reconstruire. Seuls les sous-sols et une extension datant de 2003 seront conservés. Le projet remanié ne prévoit pas de dépose-minute pour les parents qui amènent leurs enfants en voiture à l’école. Par contre, un arrêt de bus bloquant est déjà à proximité.

Le préau du complexe scolaire va aussi passer d’un espace minéral à une aire largement arborée. La Ville de Morges entend ainsi apporter sa contribution à la lutte contre le réchauffement climatique. Il est ainsi prévu de récupérer les eaux pluviales au sol en faveur des arbres qui y seront plantés. La démarche s’inscrit dans un environnement très urbanisé et peu doté en espaces verts.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.