16:08 PROJETS

Tous les voyants sont au vert pour le futur campus agroalimentaire fribourgeois

Teaserbild-Quelle: Etat de Fribourg

Les oppositions au projet AgriCo Campus à Saint-Aubin ne sont plus d'actualité. Le canton a trouvé un accord avec les recourants. Le centre d'innovation pour l'agriculture et la technologie alimentaire a ainsi franchi un obstacle majeur.

AgriCo Saint-Aubin 2

Crédit image: Etat de Fribourg

Le campus comprendra 277'000 mètres carrés de zone industrielle et près de 100 hectares de terres agricoles.

La Fondation suisse pour la protection et l'aménagement du paysage (FP-FP), la section fribourgeoise de l'Association transports et environnement (ATE) et la commune de Belmont-Broye avaient déposé un recours contre le projet de campus AgriCo à Saint-Aubin (FR), l’un des fers de lance du développement économique cantonal. Les opposants craignaient notamment que le centre d'innovation pour l'agriculture et la technologie alimentaire n’alourdissent le trafic sur sa route d’accès.

Moins de places de stationnement
L'Etablissement cantonal pour la politique foncière active (ECPA), en charge du projet, a maintenant pu se mettre d'accord avec les plaignants sur plusieurs mesures visant à limiter le trafic au minimum, comme l'a communiqué la Chancellerie d'Etat fribourgeoise. Par exemple, le nombre de places de stationnement sera limité à la moitié de ce qui est autorisé et la route d'accès ne traversera pas les villages concernés.

En outre, selon le communiqué, un « guichet de la mobilité » sera créé, composé de représentants des entreprises locales, de la commune de Saint-Aubin et de l'ATE. Celui-ci sera chargé de faire des propositions sur le plan de mobilité du site, de donner des avis sur les plans de mobilité des demandes de permis de construire et de participer à la gestion des parkings. Cette participation doit se poursuivre après la construction.

AgriCo Saint-Aubin

Crédit image: Etat de Fribourg

La future tour devra être construite après avoir fait l’objet d’un concours d’architecture.

Une convention a également été signée avec la Fondation pour la protection du paysage pour des mesures dans la zone agricole qui « doivent permettre une mise en réseau des éléments naturels et paysagers ». Les deux parties se sont en outre mises d'accord sur le maintien d'un périmètre de développement prévu dans le plan d'affectation pour un bâtiment élevé, ajoute le communiqué.

Toutefois, un tel bâtiment ne pourrait pas être réalisé avant fin 2031, soit dix ans après l'approbation du plan d’affectation cantonal. En outre, dans le cas de la future tour, un concours d'architecture devrait être organisé et la Fondation pour la protection et l'aménagement du paysage devrait être impliquée en tant que membre du jury.

Campus dans la zone industrielle
Le campus prévu comprend 277'000 mètres carrés de zone industrielle avec des bâtiments protégés et près de 100 hectares de zone agricole à Saint-Aubin. Il remplacera Elanco, sur lequel le fabricant américain de produits vétérinaires du même nom était autrefois actif. Après la fermeture du site, le canton a acheté le terrain pour pouvoir le développer ultérieurement selon ses propres vues.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.