14:01 PROJETS

Le forage de géothermie hydrothermale de Lavey démarre

Teaserbild-Quelle: AGEPP

Les travaux de valorisation de la géothermie hydrothermale par sa transformation en électricité et par la fourniture directe de chaleur aux Bains de Lavey (VD), démarrent ces jours. Une foreuse géante est à l’œuvre.

Géothermie Lavey 3

Crédit image: AGEPP

La région de Lavey est connue pour posséder les sources thermales les plus chaudes de Suisse.

La foreuse géante engagée à Lavey-les-Bains, dans le Chablais vaudois, creusera le puits nécessaire à l’extraction des eaux souterraines pouvant aller jusqu’à 3000 m de profondeur. La réalisation du projet  de géothermie hydrothermale de Lavey-Morcles entre ainsi dans une nouvelle phase. À l’issue du chantier, l’installation produira de la chaleur et de l’électricité pour quelque 900 ménages.

Ce projet s’inscrit pleinement dans les objectifs des collectivités publiques en matière de transition énergétique. Son objectif est de capter en profondeur de l’eau à 110°C avec un débit de 40 l par seconde. Cela permettra de produire chaque année 4,2 GWh d’électricité, de quoi couvrir les besoins annuels de quelque 900 ménages, ainsi que 15,5 GWh thermiques qui alimenteront les Bains de Lavey en eaux thermales. La chaleur résiduelle pourra être utilisée par les communes de Lavey-Morcles et de Saint-Maurice (VS) et, à terme, permettre par exemple le chauffage de serres ou le maintien de la température de piscicultures.

La roche y est naturellement fissurée, ce qui évite d’avoir recours à la technique de fracturation hydraulique. Le forage se déroulera en plusieurs étapes. La première, qui démarre ces jours, consistera à creuser une section verticale de 1000 m de profondeur. La foreuse prolongera ensuit son puits sur 800 m. À l’issue d’une nouvelle analyse géologique qui déterminera dans quelle direction il doit se poursuivre, le forage continuera de manière oblique et atteindra une profondeur de 2500 m. Si cela ne suffit pas pour obtenir les débits et la température attendus, il pourra se poursuivre jusqu’à 3000 m. La fin des travaux, comprenant la construction de la centrale qui transformera la chaleur en électricité, est prévue au plus tôt dans la deuxième moitié de 2023.

Pour 40 millions de francs

Ce projet, dont le budget s’élève à un peu plus de 40 millions de francs, a reçu le soutien financier de l’Office fédéral de l’énergie. Il bénéficie aussi d’un appui financier du Canton de Vaud, au titre de projet pilote dans la production d’électricité.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.