15:44 PROJETS

Le futur biocentre de l'Université de Bâle en pleine débâcle financière

Teaserbild-Quelle: Burckhardt+Partner

Le Grand Conseil bâlois a dû se résoudre à approuver une augmentation de la garantie de crédit prévue pour la construction du département des sciences biomédicales de l'Université de Bâle. Il a également accordé trois millions de francs supplémentaires pour le démantèlement des bâtiments existants.

Le nouveau bâtiment de recherche du département des sciences biomédicales de l'université devrait un jour ressembler à ça.

Crédit image: Burckhardt+Partner

Le nouveau bâtiment de recherche du département des sciences biomédicales de l'université doit être mis en service en 2031.

Les deux cantons responsables et l'Université de Bâle ont annoncé que le démantèlement de l'ancien biocentre ainsi que la construction du nouveau bâtiment de recherche pour le département de biomédecine coûteraient massivement plus cher que ce qui avait été initialement prévu. La contribution de la ville aux coûts de démolition de l'ancien bâtiment augmente également de quatre à sept millions de francs. A cela s'ajoutent des coûts annuels de suivi de 19,5 millions de francs pendant les dix premières années et de 14,5 millions de francs les années suivantes. Comme il s'agit d'un partenariat intercantonal, le Landrat du canton de Bâle-Campagne devra lui aussi approuver ces montants.

Grincements de dents
Le président de la commission des finances du canton de Bâle-Ville, Joël Thüring (UDC), a parlé lors d'un débat d'une «affaire Z», comme «grincement de dents». Le Grand Conseil a approuvé avec agacement le montant de la nouvelle garantie de crédit par 88 voix, 1 voix contre et 3 abstentions. C'est avec étonnement que la commission a pris connaissance de l’excédent du budget du projet par rapport sa première mouture de 2014. Un surcoût de 153 millions de francs au total, sans rapport avec le renchérissement cumulé depuis huit ans.

Travaux prolongés
Le modèle d'entreprise totale choisi, avec un plafond de prix contraignant, peut aussi être rassurant si l'on se réfère à la débâcle des coûts du nouveau biocentre. Sur la base de ces expériences, les élus bâlois prennent également acte de la prolongation de la durée des travaux, portée à six ans et demi. A l'origine, le chantier était prévu pour durer trois ans. La mise en service est désormais agendée à 2031. Les cinq sites de formation et de recherche actuels seront alors concentrés au sein d’un seul et même campus.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

ALBANESE® Baumaterialien AG

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.