09:56 PROJETS

Le futur parking de la Place-d’Armes d’Yverdon-les-Bains redimensionné

Teaserbild-Quelle: Bureau HYL Hannetel Yver

Entre les défenseurs de la mobilité douce et de l’automobile, la Municipalité d’Yverdon-les-Bains (VD) veut croire à un compromis. Elle propose de porter la capacité de stationnement des véhicules sous la Place-d‘Armes à 600 places au lieu des 1000 demandés par une initiative.  

Centre Yverdon 9

Crédit image: Bureau HYL Hannetel Yver

Le redimensionnement du parking en sous-sol libérera l’espace situé aux alentours du théâtre Benno-Besson.

Le stationnement des véhicules en milieu urbanisé défraie la chronique yverdonnoise depuis une bonne soixantaine d’années. La Municipalité d’Yverdon-les-Bains veut à la fois se concilier les bonnes grâces des défenseurs de la mobilité douce et de l’automobile dans le projet très controversé du réaménagement de la Place-d’Armes, à côté de la gare. De 1000 places prévues au souterrain, le parking prévu passera à 600 places, avec une aire prévue pour les vélos et les deux-roues motorisées. Un crédit d’étude complémentaire de 585'000 francs est sollicité pour adapter ce vaste projet et essayer de fédérer toutes les sensibilités.

Un contre-projet pour faire bonne mesure
La proposition de l’exécutif yverdonnois est en fait un contreprojet à une initiative demandant la création de 1000 places de parc en souterrain sous l’esplanade du centre-ville, actuellement dévolu au stationnement en surface. Si les initiants ne retirent pas leur texte, une votation aura lieu en février prochain. La Municip0alité souhaite ce scrutin tout en précisant que les vœux des initiants ne pourraient qu’alimenter les prétoires. Initialement, le projet préparé par les autorités prévoyait 430 places de parc.

Les dernières contestations portent sur l’accessibilité du centre-ville et sur l’impact économique de la voiture sur le dynamisme du commerce local. Si les aménagements prévus en surface – avec notamment un grand bassin, une promenade et des espaces largement végétalisés ne sont pas remis en cause, le parking en sous-sol doit trouver sa juste dimension. La Municipalité a donc prévu de fixer la capacité de stationnement au centre-ville à 800 places à l’horizon 2030, avec une gestion coordonnée du stationnement entre la Place-d’Armes et les quartiers voisins. Une vélo-station de 250 places en souterrain stimulera la mobilité douce aux abords de la gare CFF. Les deux-roues motorisés ne seraient enfin pas en reste, avec la création de 180 places.

La question du stationnement des véhicules occupe bon nombre de villes en Suisse romande. La Chaux-de-Fonds (NE) s’apprête à voter un nouveau plan très contesté par les défenseurs de la mobilité individuelle. Neuchâtel supprimera dès l’an prochain la possibilité de garer son véhicule sur son site des Jeunes-Rives réaménagé.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

Solu’Tubes SA

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.