14:08 PROJETS

Un moment vacillante, la tour Swissquote ne sera pas soumise aux urnes

Teaserbild-Quelle: Link Architectes

Déposé le 16 août, le référendum communal «Une tour démesurée à Gland? NON Merci!» a été finalement invalidé, faute d'avoir après décompte récolté assez de signatures valables. Les habitants de la commune vaudoise restent cependant très divisés sur le projet d’extension de la banque en ligne Swissquote. Un recours contre l'invalidation est annoncé.


Le projet de Swissquote à Gland (VD).

Crédit image: Link Architectes

Le projet de tour de 60 m de Gland continue de diviser la population.

Swissquote, le leader de la banque en ligne en Suisse, possède des bureaux à Zurich, Londres, Dubaï et Hong-Kong, mais c’est sur La Côte, à Gland (VD) qu’elle veut se développer. C’est là, près de l’aéroport de Genève, dans un lieu bucolique et tranquille, qu’elle veut développer son siège social. Un projet d’extension destiné à accueillir 1200 employés supplémentaires avec comme symbole triomphant une tour de quinze étages d’une hauteur de 60 mètres.

Objectif dépassé en vain
Trop, c’est trop! AvenirGland, qui a été créé par des familles proches de Swissquote, a lancé un référendum communal pour s’opposer à ce projet jugé disproportionné et inadapté. Et lundi 16 août, elle a pu annoncer par aux Glandois que «la récolte de signatures est maintenant terminée. Grâce à votre soutien, votre engagement, grâce à toute une équipe mobilisée, nous avons déposé 1'403 signatures au greffe de la Commune de Gland ce jour. L’objectif officiel fixé était de 1'303, nous l'avons dépassé de 100 signatures.»

En fait, la commune n'a finalement validé que 1299 paraphes valables, et cela conduit à l'invalidation de la contestation. Les référendaires ont annoncé un recours contre la décision communale. Leur président affirme dans 24Heures avoir filtré la liste des signatures dans la mesure des moyens de son comité. Apparemment, le contrôle officiel s'est montré plus sévère. Il ne manque en effet que 4 signatures pour conduire à l'organisation d'une votation populaire.

Les référendaires ne contestent en fait que la construction de la tour qui sera réservé à la banque. Le plan de quartier reste pour eux d'actualité. Si leur éventuel  recours n’aboutit pas, ils promettent déjà de revenir à la charge au moment de la procédure d’octroi du permis de construire.



Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.