11:01 PROJETS

Toujours plus haut: Malley inspire un gratte-ciel original à 3XN et Itten + Brechbüh

Teaserbild-Quelle: 3XN / Itten + Brechbüh

A Malley, les maîtres d’ouvrages jouent à qui aura la plus grande tour du quartier. Après le projet Malley Phare et ses 60 m de hauteur, c’est au tour de Tilia Tower de gratter d’encore plus près le ciel. Avec ses 27 étages, l’édifice culminera à 85 mètres. Il est le fruit d’une collaboration gagnante entre les bureaux lausannois d’Itten+Brechbühl et danois de 3XN.

Ce n’est encore qu’une promesse, un rêve d’architecte. Mais c’est un projet intéressant, un bel hommage au bois. Tilia, le nom scientifique pour la famille des tilleuls, est à lui seul déjà tout un programme. Et c’est vrai que cette future tour qui dominera le quartier de Malley devrait faire la part belle à l’utilisation du bois. En effet, l’édifice sera composé d’une structure béton et bois.

Duo à succès
Les lauréats du concours d’architecture ont été désignés mi-décembre. L’association des bureaux danois de 3XN et lausannois d’Itten+Brechnühl a une fois de plus réussi à convaincre un panel de jurys et d’experts. Sur les rives lémaniques, leur Maison olympique, siège du CIO, n’est-elle pas une référence en matière d’excellence?

Cette tour Tilia doit être pratiquement autonome énergétiquement et particulièrement peu nocive pour le climat. C’est ce qu’a promis le maître d’ouvrage, Esteban Garcia, président du groupe Realstone, en présentant en exclusivité son projet à 24 Heures: «Sur l’ensemble de son exploitation, le bâtiment n’émettra que 3,7 kg de CO2 par mètre carré chaque année, alors que l’objectif de la Confédération pour 2050 est de 15 kg/m2.»

300 logements
Le gratte-ciel Tilia dominera un ensemble de 5 tours. Sa façade propose un relief marqué. Elle se distingue par des balcons dont les séparations en béton en diagonale impriment un rythme original à l’ensemble. Sur 300 logements, pas moins de 80 seront organisés autour d’espaces communs, meublés et associés à divers services, comme l’accès à des espaces de travail ou de sport. Dans l’immeuble, il n’est en outre pas prévu de proposer des surfaces de bureaux classiques, mais du coworking et du même du comachin, autrement dit des ateliers prenant place dans des espaces modulables. Le projet prend en compte également deux édifices voisins pour offrir un complexe cohérent. 1500 personnes, usagers et locataires s’y croiseront chaque jour.

La mise à l’enquête est annoncée pour la fin de cette année avec une mise en service d’ici cinq à six ans.

Annonces

Dossiers

Coronavirus

Coronavirus

Entreprises et chantiers s’accrochent aux mesures sanitaires

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.