11:01 PROJETS

Passé, présent et modernité se marient aux Rives de la Baye de Montreux

Teaserbild-Quelle: Jean-A. Luque

Au centre-ville de Montreux (VD), l’ancienne menuiserie historique Moraz et son emblématique cheminée renaissent. Longtemps à l’abandon, les locaux ont été transformés et métamorphosés en PPE de quatorze logements et quatre surfaces commerciales, dont un centre médical et un restaurant japonais. La revitalisation et la valorisation du site industriel sont l’œuvre de Steiner SA qui a développé un projet atypique tout en respectant l’esprit du lieu.

Rives de la Baye 1

Crédit image: Photodrone-pro, Pedro Gutiérrez

La cheminée est l’élément fort et symbolique du projet. Elle se voit de partout. Depuis les terrasses bien sûr, mais aussi de l’intérieur, grâce à des puits de lumière.

On ne voit qu'elle. La haute cheminée est tout un symbole. Celui d’un temps industriel qui trouvait racine en pleine ville de Montreux. Un passé glorieux et révolu qui remonte à 1901… bien des décennies avant la construction de la tour d’Ivoire ou de la naissance du Festival de jazz sur les bords du Léman. Cette tour de brique qui culmine à 32 m appartenait à l'ancienne menuiserie Moraz dont les murs sont répertoriés dans l'Inventaire suisse d'architecture.

Adossé à la rivière la Baye et à l'avenue Nestlé, l’ensemble bâti du début du XXe siècle a longtemps servi de repère dans le paysage urbain montreusien. Dotée d'une toiture à pignons croisés avec des ornements en bois, l'ancienne menuiserie est un témoin précieux de son époque. Quand il s’est agi de valoriser la parcelle pour transformer le complexe en un ensemble immobilier, la question de la sauvegarde des murs s’est posée.

C’est l’entreprise Steiner SA qui a trouvé les ressources et l’imagination nécessaires pour faire renaître le site. L’ultime vestige industriel de Montreux a été conservé, la cheminée et son four consolidés, tout en aménageant des possibilités de logements originales. Les Rives de la Baye mettent en valeur le patrimoine, une symbiose totale entre le charme des bâtisses d’antan et le confort des infrastructures contemporaines. Le résultat, ce sont quatre blocs qui hébergent 14 appartements à la typologie insolite et 4 surfaces commerciales généreuses.

Respect du patrimoine
Le premier bloc est bien sûr celui de la menuiserie historique. Le volume général est respecté, la charpente a été conservée, ainsi que la structure avec un respect visuel des ouvertures et de leurs encadrements. Les chevrons et les éléments endommagés ont été remplacés.

Le bâtiment, on s’en doute, dégage le cachet particulier de l’ancien. Les surfaces y sont toutes différentes. Au rez-de-chaussée, face à la route, un restaurant japonais ouvrira ses portes l’année prochaine. Derrière, bientôt, une école de danse et de bien-être accueillera notamment les adeptes de yoga.

A l’étage, une immense surface commerciale de plus de 250 m² dotée d’un jardin d’hiver peut se transformer aussi bien en showroom qu’en espace de bureaux incubateur de start-up. Et sous les combles, deux magnifiques appartements avec terrasse et poutres apparentes viennent de voir leurs propriétaires emménager.

Rives de la Baye 3

Crédit image: Jean-A. Luque

Cette tour de brique qui culmine à 32 m a été renforcée par précontrainte : trois câbles de 4 cm de diamètre la tiennent avec pas moins de 60 tonnes de compression.

Cet article n'est disponible en intégralité que pour les abonnés.

Connectez-vous maintenant!

Vous n'êtes pas encore abonné? Aperçu des abonnements.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

ALBANESE® Baumaterialien AG

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.