16:05 PROJETS

The Line: la cité qui se développe comme une artère de vie

Teaserbild-Quelle: The Line

L'Arabie saoudite veut construire The Line, une ville qui n'a pas grand-chose à voir avec l'image des cités telles que nous les connaissons. Cette entité du futur se dessine d’un seul trait et se compose d'une ligne unique. Une artère de vie capable d’accueillir un jour un million d’habitants.


Neom_désert_The Line

Quelle: Neom

The Line, artère de vie en plein désert, promet la nature sauvage à portée de main, sur le pas même de votre porte.

A première vue, The Line semble être tout le contraire d'une ville: une simple et interminable ligne droite qui s'étend de la mer Rouge jusqu’à 170 kilomètres à l'intérieur des terres. Et pourtant, quiconque vivra ici un jour sera presque partout en à peine cinq minutes, que ce soit au travail, pour les loisirs et la détente, chez le médecin ou dans d'autres lieux de nécessité quotidienne. Défi supplémentaire: pas en voiture, mais à pied ou avec les transports publics.

The Line fait partie de la future métropole Neom, qui vise à développer la région située entre la mer Rouge et les frontières avec la Jordanie et l'Eypte. Cette mégapole, qui couvre une superficie de 26’500 km2, est conçue comme une zone économique indépendante, dotée de son propre système juridique libéral par rapport au reste de l'Arabie saoudite. En plein cœur du désert, ce projet futuriste a été lancé par le prince Mohammed ben Salmane.

Gigaprojet controversé
On s’en doute, Neom n'est pas sans controverse: les tribus bédouines locales qui vivent dans la région depuis des générations sont sacrifiées et doivent abandonner leurs maisons. Il n'y a pas de place pour eux à Neom. D’ailleurs, de plus en plus de membres de ces tribus se défendent et rejettent les montants de compensation proposés par le gouvernement.

L'organisation saoudienne de défense des droits de l'homme Alqst a d'ailleurs signalé l'arrestation de membres d’une tribu qui refusaient de quitter leur maison. Un homme de la tribu Al-Huwaitat qui s'était adressé au public dans un message vidéo l'a même payé de sa vie le lendemain de la diffusion.


ScreenshotTheLine

Quelle: The Line

Pas de fioritures. Pas d'hésitations topographiques. La cité The Line porte bien son nom et veut tirer un trait sur le passé. (Capture d'écran de la vidéo du projet)

Ces derniers mois, le projet The Line a été dévoilé au grand public. «Dans les villes considérées comme les plus avancées, les gens passent des années à faire la navette tout au cours de leur vie, a déclaré le prince héritier Mohammed ben Salmane dans un communiqué de presse. D'ici 2050, le temps passé à se rendre au travail aura doublé. Et d'ici à 2050, un milliard de personnes devront quitter leur foyer en raison de l'augmentation des émissions de CO2 et de la montée du niveau des mers. Le concept de la ville conventionnelle doit donc se transformer.»


Plan souterrain The Line

Quelle: Neom

Le trafic dans The Line est essentiellement souterrain: les transports publics ainsi que le transport de marchandises (tout à droite sur la photo) sont déplacés sous terre. Seule la circulation pédestre se fait en surface... sous le soleil d'Arabie.

La ligne de vie de la future ville sera constituée par les transports publics souterrains: il s'agit de moyens de transport à très grande vitesse, analogues à l'Hyperloop d'Elon Musk, et de possibilités de transport en voiture autonome. A noter que les passagers ne seront pas les seuls à pouvoir arriver à destination en quelques minutes, les marchandises aussi. Une voie souterraine séparée est prévue pour les biens de consommation. Seule la circulation des piétons se fera en surface.

Energivore au-delà de toute mesure
En outre, toutes les entreprises et tous les quartiers situés le long de la ligne seront raccordés à de la numérisation très haut débit et donc virtuellement interconnectés. Les différents quartiers produiront eux-mêmes l'électricité nécessaire, de manière durable, par exemple au moyen de l'énergie solaire ou éolienne. Néanmoins, la question se pose de savoir si l'énergie ainsi produite sera suffisante pour cette ville de haute technologie. Le système de transport public à lui seul risque en effet d'être extrêmement gourmand en électricité.

Les travaux de ce chantier plus que pharaonique doivent débuter incessamment. Un projet à découvrir en vidéo pour l'instant...


Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.