08:04 PROJETS

Une centaine d’hectares de berges à sécuriser entre Riddes et Chamoson

Teaserbild-Quelle: Etat du Valais, Pascal Gerstchen

Ce ne sera que sur deux kilomètres, mais les travaux de la 3e correction du Rhône se poursuivront entre Riddes et Chamoson (VS). Le Grand Conseil valaisan est appelé à débloquer 20 millions pour sécuriser près de 100 ha de zone inondable.

Correction Rhone Chamoson

Crédit image: Etat du Valais, Pascal Gerstchen

La zone concernée est majoritairement classée en danger élevé en cas de crue du fleuve.

Par petits bouts, le canton du Valais prévient les risques d’inondations massives de la vallée du Rhône par toute une série de chantiers de protection. Et cela débouche sur une succession de crédits d’engagement. Aujourd’hui, c’est un secteur de deux kilomètres le long du fleuve, entre Riddes et Chamoson, qui est concerné.

Le Grand Conseil valaisan est donc saisi d’un montant de 20 millions pour sécuriser les berges du Rhône à cet endroit. Soit entre le pont autoroutier au nord de Riddes jusqu’à la station électrique de Chamoson. Les travaux touchent une zone inondable en cas de crue de 96 ha, dont 82 sont classés en danger élevé.

Premières mesures
Le montant demandé servira à financer la première phase des travaux à engager. Soit la mise à l’enquête publique, l’achat des terrains concernés et la réalisation de mesures de protection agricole dans le secteur.

Le montant de ce crédit équivaut au quart de la somme à engager dans le cadre des mesures prioritaires de la 3e correction du Rhône. Les 20 millions demandés aux élus seront financés par le canton, la Confédération et les communes touchées.


Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.