15:11 PROJETS

Viège voit son futur contournement autoroutier prendre forme

Teaserbild-Quelle: Photomontage Etat du Valais, Service fédéral de construction des routes nationales

Le prolongement de l’autoroute A9 jusqu’à Brigue) VS) se fait par petits bouts, mais le chantier commence à entrevoir sa fin. Le tunnel nord de contournement de Viège sera ouvert dès l’été prochain en direction de la Suisse romande. Les 31 km du parcours seront enfin terminés dans 5 ans.

Le prolongement de l’autoroute A9 jusqu’à Brigue (VS) commencera à prendre son aspect définitif l’été prochain avec l’ouverture du tube nord qui contourne Viège en direction de la Suisse romande. Si 20 km de routes nationales restent encore à construire d’ici 2026, les nouveaux tronçons permettront au trafic routier de ne plus passer par le centre de Viège pour prendre la direction de Zermatt ou de Saas-Fee.

Le canton du Valais se bat encore dans un faisceau d’oppositions de tous bords pour achever leur projet. Mais les travaux qu’il conduit sur mandat de la Confédération se déroulent à leur satisfaction, pour désengorger l’axe routier principal de la vallée du Rhône. Le contournement routier de Viège se fera en deux tubes, dont l’un, qui existe déjà au sud avec le statut de route cantonale, est en train d’être reconverti en autoroute depuis 2019. Il faudra cependant le prolonger de 300 m pour cela. L’ensemble du contournement sera terminé en 2024 ou 2025.

Du côté de Rarogne, l’A9 passera par une nouvelle tranchée couverte de 1500 m composée d’une paroi structurante de pieux forés et munies de deux trémies. Les travaux se poursuivent selon un rythme soutenu. L’an prochain, l’autoroute entre ce village et Gampel sera achevée. Sa mise en service interviendra après l’aménagement des rampes du raccordement complet prévu à cet endroit.

Le tunnel du Riedberg, à l’est de Loèche, sera opérationnel en 2025. Après le percement de son tube nord il y a un an, les travaux d’excavation de sa galerie sud sont terminés. Le chantier est confronté à de nombreux défis techniques, dans une zone où la vallée est exiguë.

La sauvegarde du bois de Finges, à l’est de Sierre, continue d’alimenter la chronique judiciaire. Cinq oppositions au tracé prévu pour le traverser sont encore pendantes auprès du Tribunal administratif fédéral. La mise à l’enquête de la partie ouest du tronçon, il y a quatre ans, avait déclenché la colère des milieux de protection de la nature. Un ultime recours au Tribunal fédéral reste encore possible, précise l’Etat du Valais dans un communiqué.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.