11:12 TECHNIQUE

Aigle met son réseau d’eau à l’épreuve de l’intelligence artificielle

Teaserbild-Quelle: Alexey_M_CC_BY-AS_4.0

L’intelligence artificielle est utile aux urbanistes, notamment dans la gestion des réseaux d’eau et d’approvisionnement énergétique. Sous la direction de l’EPFL, plusieurs instituts de recherche ont réuni leurs forces pour élaborer et modéliser de nouveaux outils numériques. En se basant sur la ville d’Aigle (VD).

UrbanTowin Aigle 1

Crédit image: Alexey_M_CC_BY-AS_4.0

La Ville d’Aigle a servi de laboratoire en raison de sa taille et de ses nombreuses sources d’eau.

La gestion énergétique et des réseaux d’eau des villes doit pouvoir compter sur les ressources de l’intelligence artificielle, estiment plusieurs instituts de recherche en Suisse. L’EPFL et l’ETHZ, ainsi que  le Laboratoire fédéral de recherche sur les matériaux (Empa), l’Institut fédéral suisse des sciences et technologiques aquatiques (Eawag) et l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) ont ainsi uni leurs forces dans le programme UrbanTwin, qui cherche à renforcer la numérisation et la digitalisation pour la lutte contre le réchauffement climatique et le développement durable.

Le programme mené par l’EPFL s’est basé sur la ville d’Aigle (VD), pour modéliser de nouveaux outils numériques pour la gestion des réseaux d’eau ou des ressources énergétiques. La cité du Chablais vaudois a été choisie en raison de sa taille et de ses nombreuses sources.

Rassembler des données disparates
La numérisation permet de rassembler des données a priori disparates. Le développement de l’intelligence artificielle a ainsi permis à l’EPFL et à ses partenaires de fabriquer un outil de gestion transportable et applicable à d’autres zones urbanisées. L’Empa y a apporté sa science dans le traitement avancé des matériaux dans le domaine des ressources en énergie et en eau. En particulier par l’utilisation de capteurs qui permettent la fabrication de modèles en 3D.

urbanTwin Aigle 2

Crédit image: EPFL

Les outils de l’intelligence artificielle mettent diverses données urbanistiques en réseau pour une meilleure gestion des ressources.

L’EPFL s’est consacrée à établir des processus de détection d’éventuelles pollutions des eaux ou d’élaboration de mesures de qualité. Ses chercheurs ont aussi pu se débarrasser de plusieurs contraintes pour modéliser la surveillance d’un réseau d’eau. Ce résultat a complété toutes les compétences de l’Eawag qui se consacre à renforcer l’efficacité de la planification des interventions sur un réseau.

UrbanTwin crée en quelque sorte des jumeaux numériques dans une dizaine de domaines, parmi lesquels figurent l’eau et l’énergie. Selon le chercheur de l’EPFL Jan Kerschgens, le programme fournit un excellent système d’intelligence artificielle au service du développement urbain. Un instrument pour lutter notamment contre le réchauffement climatique…

 

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.