09:32 TECHNIQUE

De nouvelles digues pour protéger Noiraigue des éboulements

Teaserbild-Quelle: DR

Le village neuchâtelois de Noiraigue peut compter sur de nouvelles digues pour se protéger des éboulements de la falaise qui le surplombe. Les travaux entrepris à l’entrée est du Val-de-Travers sécurisent aussi les axes routiers et ferroviaires en direction de la France.

Digue Noiraigue

Crédit image: DR

La hauteur des nouvelles digues de protection a pu être réduite par le remblayage d’une ancienne route cantonale passant au-dessus du village.

Les géologues tirent la sonnette d’alarme depuis très longtemps. Les falaises au-dessus du village neuchâtelois de Noiraigue, dans le Val-de-Travers, sont instables. Les nombreuses chutes de pierre menacent les habitations, mais cela ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir. Les travaux de construction de digues de protection arrivent à leur terme.

La zone instable est composée de plusieurs affleurements calcaires entrecoupés de couches marneuses. Le tunnel routier de La Clusette, creusé en 1975 et actuellement en voie de rénovation, la traverse. A tout moment, prétendent les experts, la montagne peut s’ébouler sur le village construit en contrebas.

Terre armée et treillis plaqués
Les travaux de protection ont commencé il y a une année par le dégrappage de l’ancienne route cantonale d’accès au Val-de-Travers, qui avait été condamnée par le percement du tunnel de La Clusette il y a un demi-siècle. Celle-ci a été remblayée pour supprimer l’effet tremplin de la chute des blocs et diminuer la hauteur des futures retenues de protection contre les éboulements. En amont de la route, divers filets pare-pierre et des treillis plaqués ont été posés. Au niveau du village, une digue de terre armée a été construite. A l’ouest de la localité, un autre ouvrage protège sur 150 m de longueur et 3 m de hauteur la route d’accès et la voie de chemin de fer. Cet axe ferroviaire voit en effet passer les rames de connexion au réseau des TGV.

Les travaux ont tenu compte du chantier du tunnel routier ouvert par le canton. Leur coût est estimé à près de 7 millions de francs. Ils se termineront l’an prochain. La Confédération ne subventionne pas la simple pose d’un grillage sur un talus créé lors de la construction d’une route.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

CPC Solution AG

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.