08:42 TECHNIQUE

Du verre broyé pour reconstruire deux ponts routiers québécois

Teaserbild-Quelle: DR, Stephane Brugger

Le verre broyé et recyclé peut aussi contribuer à reconstruire des ponts. Des ingénieurs québécois ont intégré ce matériau dans le béton de deux nouveaux ouvrages d’art, pour réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le génie civil. Les deux ponts routiers proposent aussi un design plus élégant.

Pont Québec 1

Crédit image: DR, Stéphane Brugger

Ces deux ponts routiers n’oublient pas de sécuriser la circulation piétonnière.

Le recyclage des matériaux concerne aussi le génie civil. Les ingénieurs chargés de reconstruire les deux ponts routiers de l’Ile des Sœurs, à Montréal, ont ainsi choisi d’intégrer le verre broyé dans le génie civil en le mélangeant avec du béton coulé. Les effets environnementaux ne se sont pas fait attendre, puisque les nouveaux ouvrages émettent 40% de moins de gaz d’effets de serre.

Piétons sécurisés
L’esthétique des nouveaux ponts a permis d’éliminer les glissières de sécurité en tôle ondulée galvanisée et de créer un espace de sécurité de plus de 4 m. Les deux ponts concernés, construits dans les années 1960, avaient bien besoin de cela, puisque les piétons qui le traversaient ne disposaient pas d’assez d’espace.

Un aménagement illuminé
La reconstruction de ces ouvrages longs de 37 m chacun a donc combiné sécurité et architecture. Un terre-plein a été aménagés entre les deux ponts. Deux arches circulaires délimitent la zone piétonnière et offre un aménagement paysager agrémenté d’un sentier illuminé par des LED. La traversée des piétons sous les ponts est donc davantage sécurisée.

Pont Québec 2

Crédit image: DR, Stephane Brugger

La couleur plus claire des ouvrages est tirée d'une proportion non négligeable de pouzzolane.

Les matériaux utilisés pour la reconstruction des ouvrages incluent de la pouzzolane de verre broyé et recyclé. Celle-ci est coulée dans le béton sur les lieux du chantier. Les ponts ont ainsi une couleur plus claire, ou moins brute que celle des granulats traditionnels. L’ajout de barres d’acier inoxydable portent leur durée de vie à 125 ans, soit un demi-siècle de plus que les structures classiques.

Haute certification en vue
Ce projet est le fruit de 17 années de recherches. Il est en lice pour obtenir l’équivalent LEED pour les structures urbaines. Il fait revivre un ancien savoir-faire tout en utilisant un langage architectural urbain contemporain.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

NOE Schaltechnik GMBH

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.