17:03 TECHNIQUE

Le dynamitage pour sécuriser le village valaisan de Rarogne n'a été que partiel

Teaserbild-Quelle: Commune de Rarogne

80 bâtiments des villages haut-valaisans de Rarogne et de Niedergesteln ont été évacués pour permettre de sécuriser le site touché par un éboulement en janvier dernier. Un dynamitage de la roche a suivi. Sa réussite n'a cependant pas été à la hauteur des espoirs de la commune et de la population.

La commune haut-valaisanne de Rarogne n’est pas seulement connue pour abriter la tombe de Rainer Maria Rilke. Elle doit faire face aux mauvaises humeurs de la montagne qui la surplombe. Il faut dès lors renforcer la sécurité de ses habitants, et cela a débouché cette semaine sur une opération de grande envergure, nécessitant l’évaluation de 80 bâtiments.

Des rochers tombés dans la carrière et dans le lit du Biestchbach à fin janvier menaçaient de provoquer une inondation. Depuis, l’état-major de la commune valaisanne s'est affairé à sécuriser le site. Il a ainsi fallu procéder à des dynamitages de la paroi instable. Quelque 150 trous ont été forés dans la roche pour y placer les explosifs.Cependant, seule une partie de la paroi instable s'est détachée. Et les personnes évacuées n'ont pas toutes pu rentrer chez elles.

Cette manoeuvre a été précédée de l’évacuation d’environ 80 bâtiments à Rarogne et Niedergesteln. Les autorités ont appelé la population à éviter le village le jour du dynamitage afin de ne pas entraver les travaux. La commune assure tout faire n son pouvoir pour que les habitants puissent retourner chez eux le plus rapidement possible.

 Ce dynamitage fait partie de plusieurs mesures annoncées début février et dont la mise en place devrait durer environ deux mois. Parmi celles-ci figurent la construction d’une digue au bas de la pente, des dispositions pour fixer d’autres roches ainsi que la mise en place d’une protection temporaire contre les crues composée d’éléments de béton. Cela au cas où de nouveaux éboulements se produiraient.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.