11:21 TECHNIQUE

Géo Energie Suisse SA étend son périmètre de prospection géothermique dans le Jura

Teaserbild-Quelle: Géo Energie Suisse

Avant de commencer son forage exploratoire sur son site géothermique de Haute-Sorne (JU), Géo Energie Suisse SA étend son périmètre de prospection par camions vibreurs et géophones. Entre Saint-Brais et Delémont, le sous-sol est méticuleusement sondé pour livrer ses derniers secrets.

Géothermie Jura 1

Crédit image: Géo Energie Suisse

Les travaux du forage proprement dit commenceront le mois prochain entre Bassecourt et Glovelier.

En charge de piloter le projet de géothermie de Haute-Sorne (JU), la société Géo Energie Suisse SA ne veut rien négliger. Elle élargit actuellement sa campagne de prospection du sous-sol à neuf communes jurassiennes – dont la capitale Delémont. Les camions-vibreurs équipés de géophone passent au crible les terrains entre l’est des Franches-Montagnes, le pays Vadais et le sud de l’Ajoie. Leurs relevés devront également être conformés par un forage exploratoire dont le chantier commencera le mois prochain.

Premiers relevés à confirmer
Une première campagne de prospection a déjà eu lieu en 2023 sur le site prévu pour la future centrale géothermique, entre Bassecourt et Glovelier. Actuellement, il s’agit de confirmer les premiers relevés. Mais seul le forage exploratoire révélera la faisabilité technique du projet.

Risques sismiques pris au sérieux
Néanmoins, la géothermie profonde dans le Jura déchaîne la méfiance et l’hostilité parmi la population riveraine. Au cœur du problème, les risques sismiques que ce genre d’installations génère. Le gouvernement jurassien a donc exigé une expertise dans le domaine avant de donner une autorisation de principe. Géo Energie Suisse SA va même plus loin. L’Université de Genève a été mandatée pour effectuer des mesures passives sur place et le Service sismologue suisse a recommandé une campagne de réflexion 3D. Toutes ces nouvelles expertises sont menées à la suite d’un accident sismique survenu en Corée du Sud en 2018 et impliquant l’exploitation géothermique.

Sondages tous les 20 m
Les camions vibreurs sont à nouveau à l’œuvre, principalement de nuit pour augmenter la qualité des mesures collectées par les géophones. Deux véhicules de 20 t chacun sondent le sol tous les 20 m en y posant ces appareils. Les données évalueront en particulier l’impact des vibrations sur les bâtiments, les routes ou les conduites. Géo Energie Suisse SA se montre confiant, à la fois dans les techniques que la société utilise et dans leur résultat.

Géothermie Jura 3

Crédit image: Géo Energie Suisse

Le sous-sol jurassien n’a pas encore livré tous ses secrets. La prospection par géophone aide à en évaluer le potentiel avant l’aménagement d’un puits.

La société prévoit de construire, sur un terrain de 2 ha, une centrale géothermique de 5 MW conçue pour alimenter l’équivalent de 6000 foyers en électricité d’origine renouvelable. Elle n’engagera les travaux de réalisation finale que si toutes les conditions relatives à l’exploitation du gisement seront remplies. Le coût du projet s’élève à 100 millions de francs.

 

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

COFFRAGES COSMOS

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.